POLITIQUE
04/04/2014 04:51 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

«Les gens avaient oublié comment gouverne le PQ», affirme Québec solidaire

Radio-Canada

Québec solidaire estime avoir de bonnes chances de séduire un plus grand nombre d'électeurs le 7 avril. Le contexte politique est différent de celui qui prévalait lors des dernières élections, a fait valoir vendredi la candidate de la circonscription montréalaise Sainte-Marie-St-Jacques, Manon Massé.

« En 2012, ça faisait 9 ans qu'on était sous le règne libéral. Les gens avaient oublié comment gouvernait un gouvernement péquiste. Un an et demi plus tard, ils l'ont vu, avec les coupes à l'aide sociale, par exemple; l'augmentation d'Hydro-Québec; les choix pour Anticosti », a dit Mme Massé.

Québec solidaire avait obtenu 6 % des voix lors des dernières élections, en 2012. C'était son meilleur score depuis sa création, en 2006.

L'identité à la Québec solidaire

À 48 heures du scrutin, Québec solidaire a abordé la question de l'identité québécoise. En conférence de presse, la porte-parole Françoise David et la candidate Manon Massé ont parlé de langue et de culture « façon solidaire ».

La formation de gauche a notamment dit vouloir « donner des dents à la loi 101 », en élargissant son application aux entreprises de 10 employés et plus.

Le Parti québécois avait lui-même présenté un projet de réforme de la Charte de la langue française en 2012 qui comprenait cette disposition. Mais le projet est finalement mort au feuilleton.

QS a par ailleurs rappelé vendredi qu'elle s'engageait à investir 60 millions de dollars dans la culture, notamment pour permettre aux enfants d'âge scolaire d'assister à au moins quatre manifestations culturelles par année.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La campagne électorale en images Voyez les images
Galerie photo Les pancartes détournées de la campagne électorale Voyez les images