Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un islamiste malien condamné à 10 ans de réclusion en Algérie (presse)

Un islamiste malien, membre des "Signataires par le sang", le groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belomkhtar, a été condamné mercredi par la justice algérienne à 10 ans de réclusion criminelle, a rapporté jeudi le quotidien El Watan.

Moussa ag Mohamed, âgé d'une quarantaine d'années, a été arrêté en février 2013 à Tinzaouatine, aux confins algéro-maliens, en possession d'un pistolet semi automatique Tokarev, de 250g de drogue et d'un téléphone mobile.

Aux enquêteurs de la police judiciaire, il a avoué son appartenance au groupe de Belmokhtar pour lequel il était rentré en Algérie à dos de chamelle pour, selon ses déclarations, une "mission" concernant les mouvements des forces de sécurité algériennes.

Devant le tribunal criminel de Ouargla, l'accusé est cependant revenu sur ces aveux. "Je ne suis qu'un nomade qui circule librement à dos de dromadaire", a-t-il fait valoir selon un compte-rendu d'audience d'El Watan.

Le parquet a requis 20 ans de réclusion et l'accusé, jugé pour "apologie du terrorisme" et commission d'un "acte criminel ou subversif", a été finalement condamné.

En début de semaine, le tribunal de Ouargla a condamné à sept ans de prison un islamiste algérien mis en cause dans deux attentats perpétrés en mai 2013 au Niger.

ao/amb/feb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.