Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Amical Belgique-Côte d'Ivoire - Des prostituées chez "Les Eléphants" (presse)

Des joueurs de la sélection ivoirienne auraient fait venir des filles de joie dans leurs chambres avant un match amical contre la Belgique en mars dernier, révèle jeudi l'hebdomadaire sportif national Abidjan Sports.

"Le groupe ivoire s'est offert une nuit blanche le lundi 3 mars dans son hôtel à Bruxelles. Plusieurs joueurs ont profité d'un laisser-aller pour introduire dans leurs chambres des prostituées" écrit Abidjan Sports. Les deux équipes avaient fait match nul (2-2).

La Fédération ivoirienne de football (FIF), interrogée par l'AFP, a qualifié "d'allégations mensongères" ces informations. "A Bruxelles, nous étions logés dans un quartier huppé, près des institutions de l'Union Européenne, une zone sécurisée et interdite à ce genre de pratiques", a précisé Eric Kacou, le responsable du service communication de la FIF.

Le journal rapporte également les propos d'un international ivoirien qui affirme que "la sélection nationale est devenue un bordel" et qui accuse les dirigeants d'inaction.

"Déjà à New York, au mois d'août dernier, des joueurs ont eu la visite de prostituées avant le match amical face au Mexique (défaite 1-4). Les réunions, les amendes ne servent à rien, puisque ça continue, poursuit-il. A Abidjan, à domicile, c'est plus grave. Je n'ai rien contre le sélectionneur Sabri Lamouchi, mais il n'a aucune autorité sur le groupe".

Abidjan Sports n'a pas révélé les noms des joueurs mis en cause.

jlf/dla/ig

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.