NOUVELLES
01/04/2014 12:30 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Crash Asiana à San Francisco: "probable" erreur de pilotage selon la compagnie

Asiana a reconnu mardi, pour la première fois, qu'une erreur de pilotage était "probablement" la cause de l'accident à l'atterrissage à San Francisco d'un avion de la compagnie aérienne sud-coréenne, qui avait fait trois morts.

Le 6 juillet, le vol 214 d'Asiana Airlines, en provenance de Séoul, s'était écrasé à l'aéroport de San Francisco après que la queue de l'appareil eut heurté une digue séparant la piste d'atterrissage d'un plan d'eau.

"L'incapacité de l'équipage à surveiller et maintenir une vitesse aérienne minimale lors de l'approche finale est la cause probable de cet accident", a déclaré Asiana dans un communiqué.

Les premières conclusions des autorités américaines avaient établi que l'avion était beaucoup trop bas et trop lent à son approche de la piste.

Asiana ajoute que les pilotes ont été induits en erreur par "des incohérences" dans les systèmes automatiques du Boeing 777-200ER, qui les avaient conduit à penser que l'avion maintenait sa vitesse.

La compagnie indique mardi avoir soumis ses conclusions mi-mars au Bureau national de sécurité des transports (NTSB), l'agence américaine qui mène l'enquête.

Le NTSB a rappelé que le pilote automatique ne jouait qu'un rôle complémentaire et que les pilotes devaient maintenir leur vigilance afin d'éviter des accidents.

L'avion transportait au total 307 personnes. L'accident avait fait 200 blessés et trois morts, dont une adolescente chinoise qui avait survécu au crash mais avait été écrasée par un camion de pompiers pendant les opérations de secours.

ckp/gh/fmp/gab/abl

ASIANA AIRLINES