DIVERTISSEMENT
31/03/2014 12:57 EDT

«Le nouveau visage de Coco» à Canal Vie: changer de visage pour changer de vie

Canal Vie

Il s’appelle François Dewerre, mais on le surnomme Coco. Il a 20 ans. Il vient de Québec. Comme à peu près tous les garçons de son âge, Coco cherche un boulot. Il a de bons amis. Il est amoureux. Il est intelligent et attachant.

Malheureusement, François est souvent la cible de préjugés. C’est qu’il est atteint du syndrome de Treacher Collins, une anomalie génétique qui frappe une personne sur 50 000. Ce trouble déforme complètement son visage: ses yeux sont renfoncés, il n’a pas de pommettes, sa mâchoire est reculée et, puisqu’il n’avait pas d’oreilles à la naissance, on les lui a refaites et il entend à l’aide d’un appareil auditif.

À cause de son apparence différente, les gens croient souvent que François souffre d’une déficience intellectuelle, ce qui est complètement faux; le jeune homme a l’esprit vif et s’exprime avec aisance. Il est de surcroît doté d’une grande force de caractère; après avoir passé toute sa vie à supporter les regards de biais ou carrément insistants, les chuchotements, les réactions de malaise à chaque fois qu’il sortait de chez lui, le jeune battant a appris à composer avec l’indélicatesse humaine.

«Pas besoin de me fixer pendant dix minutes pour me faire comprendre que je suis différent», ironise François dans le documentaire qui lui est consacré, Le nouveau visage de Coco, que Canal Vie diffuse ce lundi, à 20h. Se dénicher un emploi, notamment, relève pour lui d’une quête interminable. Les employeurs acceptent de le rencontrer pour une entrevue, mais donnent rarement suite à ces rencontres. Il parviendra tout de même à faire sa place dans une cuisine, où ses collègues vanteront rapidement ses qualités.

Rentrer dans le moule

Au tournant de la vingtaine, Coco décide de se faire un cadeau. Il entreprend des démarches pour subir une chirurgie qui transformera une partie de son visage. L’opération n’amènera qu’à repositionner sa mâchoire, définir son menton, aligner sa dentition, mais modifiera néanmoins en grande partie son apparence.

«Ce sera un soulagement, un poids en moins sur mes épaules. Je veux rentrer dans le moule…», admet celui qui a tout de même confiance en lui malgré les embûches.

Pendant une heure, Le nouveau visage de Coco suit donc François Dewerre dans ce parcours qui changera sa vie. Avant l’intervention, le jeune adulte rencontre les spécialistes qui traiteront son cas, et ceux-ci expliquent comment ils procéderont pour façonner le nouveau faciès. Il discute avec Sylvain, un mentor, ancien patient de la clinique qu’il fréquente, qui partage son expérience avec lui pour le motiver. Tout au long du documentaire, les proches de François, ses parents, ses amis et son conjoint, Cédrick, expriment leurs craintes devant la grande aventure que ce dernier s’apprête à vivre. S’ils appuient Coco de tout cœur dans son choix, ils n’en sont pas moins inquiets des répercussions que ce changement pourrait avoir sur son existence.

«J’ai peur qu’il ne s’aime pas après, qu’il regrette», lance une copine. «Il mérite d’être ce qu’il voudrait être», renchérit un autre camarade. Juste avant l’entrée de François en salle d’opération, sa sœur affirme: «Ça me fait de la peine de savoir que c’est la dernière fois qu’on le voit comme ça». On mesure aussi toute la cruauté dont François peut être victime lorsque, quelques jours avant le moment crucial, il se rend en Belgique pour aller visiter sa famille. Si sa tante et ses cousins sont heureux de le voir, sa grand-mère, elle, fait exprès de s’absenter pour ne pas avoir à le rencontrer. On racontera ensuite qu’à la naissance de François, la dame avait carrément refusé d’accueillir le poupon chez elle, sous prétexte qu’elle ne voulait pas traumatiser sa mère, l’arrière-grand-mère du petit. Comme quoi les liens familiaux ne sont pas nécessairement imperméables à l’incompréhension et la fermeture.

Les dernières minutes du document nous montrent un François métamorphosé et un entourage ému par le courage dont le garçon a fait preuve. Concrètement, on peut difficilement illustrer quels ont été les impacts de la chirurgie dans son quotidien; impossible de savoir si la pression sociale l’affecte désormais moins. Mais, avec Le nouveau visage de Coco, François Dewerre a au moins pu partager sa lutte avec le reste du monde et transmettre le message que le fardeau de la différence peut être parfois lourd à porter.

Le nouveau visage de Coco est une production de la boîte InformAction. À voir ce lundi, 31 mars, à 20h, à Canal Vie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelles séries regardez-vous en 2014? Voyez les images