Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

USA/glissement de terrain: 24 morts et 22 disparus au dernier bilan (officiel)

Le bilan officiel du glissement de terrain qui a dévasté le 22 mars le village d'Oso, au nord-ouest des Etats-Unis, était lundi de 24 morts et 22 disparus, ont annoncé les autorités.

Le dernier bilan, dimanche, faisait état de 21 morts et 30 disparus.

Trois nouvelles dépouilles ont été découvertes dans les décombres du glissement de terrain, ont précisé les autorités lors d'une conférence de presse lundi soir.

Parmi les 24 corps, 18 ont été identifiés. Trois d'entre eux sont de jeunes enfants: un bébé de quatre mois, un garçon de 6 ans et une fillette de 5 ans, a précisé dans un communiqué l'institut médico-légal du comté de Snohomish, dans l'Etat de Washington.

De son côté, le shérif du comté a précisé dans un communiqué que le nombre de disparus avait été abaissé de 30 à 22, et a publié la liste des personnes manquant encore à l'appel.

Toutes les personnes portées disparus sont originaires d'Arlington et l'on trouve parmi eux deux enfants de 2 et 4 ans, et deux adolescentes de 13 ans.

La petite communauté d'Oso, à une centaine de kilomètres au nord-est de Seattle, avait été réduite à néant le 22 mars par une coulée de boue dévastatrice, après l'effondrement d'une colline dans une rivière voisine.

Aucun survivant n'a été retrouvé par les quelque 200 secouristes travaillant sur le terrain, malgré leurs efforts inlassables dans le bourbier de terre, de débris et d'arbres déracinés.

Lundi, le gouverneur de l'Etat de Washington, Jay Inslee, a écrit au président Barack Obama pour réclamer une déclaration fédérale de catastrophe naturelle.

"J'espère que le président réagira favorablement et rapidement à cette demande, pour apporter l'assistance et l'aide nécessaire aux survivants, afin qu'ils puissent commencer à se remettre de cette terrible catastrophe", a-t-il déclaré dans un communiqué.

La presse locale estime les dégâts du glissement de terrain à quelque 10 millions de dollars.

rr/mpd

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.