Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tirs de missiles : les habitants d'une île sud-coréenne aux abris

Des tirs de l'artillerie nord-coréenne effectués dans le cadre d'un exercice militaire ont entraîné une riposte de l'armée sud-coréenne après la chute d'un obus nord-coréen dans les eaux du Sud, dans un secteur où Pyongyang ne reconnaît pas le tracé de la frontière maritime.

L'incident s'est produit le long de la frontière maritime ouest. Pyongyang avait prévenu Séoul de l'imminence de ses tirs d'artillerie. Toutefois, lorsqu'un obus nord-coréen est retombé dans les eaux du Sud, les militaires sud-coréens présents sur une île voisine ont procédé à des tirs de riposte, dans l'eau, a déclaré un responsable sud-coréen.

Des chasseurs F-15 de l'armée de l'air sud-coréenne ont aussitôt décollé pour surveiller le secteur, et les habitants d'une île sud-coréenne se sont précipités vers les abris.

Il s'agit de l'incident de ce genre le plus marquant depuis 2010, année où un bâtiment de la marine sud-coréenne avait été coulé près de ce secteur.

Une équipe d'enquêteurs internationaux avait conclu que la frégate sud-coréenne avait été torpillée par la marine du Nord, mais Pyongyang avait rejeté ces conclusions. Quelques mois plus tard, l'artillerie nord-coréenne avait bombardé une localité d'une île sud-coréenne du même secteur, faisant quatre morts - deux militaires et deux civils.

Mercredi dernier, la Corée du Nord a tiré deux missiles de moyenne portée en direction de la mer du Japon.

Le régime de Pyongyang, qui proteste contre la tenue de manoeuvres militaires communes entre la Corée du Sud et les États-Unis, a procédé depuis mi-mars au tir de dizaines de missiles de courte portée.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.