Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Poutine a informé Merkel d'un retrait de troupes russes à la frontière ukrainienne

Le président russe Vladimir Poutine "a informé la chancelière (allemande Angela Merkel) du retrait partiel des troupes russes à la frontière orientale de l'Ukraine", a annoncé lundi le gouvernement allemand.

Lors d'un entretien téléphonique, les deux dirigeants "ont évoqué d'autres possibles mesures pour stabiliser la situation en Ukraine et en Transnistrie", selon un communiqué de la chancellerie.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinemeier, avait juste avant réagi avec prudence aux nouvelles en provenance de Russie. "Cela semble être un petit signal de détente", avait-il déclaré pendant un débat avec des étudiants à Berlin, auquel participaient aussi ses homologues français Laurent Fabius et polonais Radoslaw Sikorski.

Parallèlement, le ministère russe de la Défense a annoncé lundi le retrait d'un de ses bataillons de la zone frontalière avec l'Ukraine, sans préciser si cette opération était liée à une volonté de détente après des pourparlers russo-américains à Paris.

Un retrait partiel des troupes russes massées à la frontière de l'Ukraine avait été annoncé en fin de matinée à l'AFP par un porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, alors que Kiev craignait une invasion de l'Est du pays après la perte de la Crimée.

clp-elr/aro/rhl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.