NOUVELLES
31/03/2014 10:13 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Nigeria: deux Britanniques, arrêtés pour vol de pétrole, "innocents" selon leur employeur

Deux citoyens britanniques, arrêtés au Nigeria où ils sont accusés d'avoir participé à un complot de vol de pétrole, sont "totalement innocents" et doivent être libérés immédiatement, selon l'entreprise de sécurité maritime qui les emploie.

L'entreprise Port2Port Afrique de l'Ouest, pour qui les charges retenues contre Vincent Haywood et Piers Eastwood sont sans fondement, dit être en contact avec les autorités nigérianes pour que les deux citoyens britanniques soient libérés.

"L'arrestation de nos employés est complètement injustifiée" a déclaré Edward Aina, à la tête de cette entreprise, dans un communiqué lundi.

"Les charges retenues contre eux sont totalement fausses et nous utiliserons toutes les voies de recours légales à notre disposition pour le prouver et pour que ces contractants dévoués, hautement professionnels et totalement innocents, soient libérés de toute urgence", a-t-il ajouté.

Anciens commandos de l'infanterie de marine britannique, M. Haywood, 32 ans, et M. Eastwood, 39 ans, ont été arrêtés le 21 mars à Warri, dans le sud-est du Nigeria, où est concentrée la production pétrolière du pays. Ils sont soupçonnés d'avoir essayé de corrompre un commandant de l'armée.

Selon le chef de la force conjointe de la police et de l'armée (JTF) du Delta du Niger, les deux hommes et 12 techniciens qu'ils avaient embauché avaient prévu de siphonner un oléoduc de la compagnie pétrolière Shell.

Leur employeur, qui assure la sécurité de navires dans le Golfe de Guinée infesté de pirates, affirme que les deux hommes étaient sous contrat et en règle au moment de leur arrestation.

Selon Port2Port, les deux hommes étaient logés à Warri dans un hôtel où ils attendaient d'embarquer, avec sept officiers de la police maritime nigériane, à bord du navire MV Crete pour assurer la sécurité de l'équipage de Nimex Petroleum, une société de courtage pétrolier basée à Dubaï.

Le navire MV Crete avait fait appel à cette société de sécurité après s'être fait attaquer par des pirates quelques jours plus tôt, selon le président de Nimex, Azmat Mahmood.

Le vol de pétrole est un problème majeur qui coûte chaque année environ 6 milliards de dollars (4,3 milliards d'euros) au Nigeria, premier producteur d'or noir d'Afrique.

phz/bs/cdc/mba