Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Municipales en Turquie: une femme voilée et un candidat communiste élus

La ville de Meram, fief islamiste du centre de la Turquie, a élu maire aux municipales de dimanche une femme portant le voile, une première en Turquie, et la petite ville d'Ovavik (est) a choisi un premier maire communiste.

Fatma Toru, 42 ans, du Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) qui porte le hijab, un voile qui couvre la tête, les cheveux et le cou, a obtenu 70% des suffrages das sa ville de 330.000 habitants, selon les résultats quasi-définitifs du scrutin.

Le régime AKP du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002, a levé en 2013 la stricte interdiction de porter le foulard dans les établissements publics en Turquie pays musulman mais laïc.

L'AKP est le grand gagnant des élections avec 45% des suffrages malgré une succession de scandales de corruption et d'écoutes téléphoniques mettant en cause M Erdogan depuis décembre dernier.

A Ovacik, petite ville de 3.700 habitants de la province de Tunceli (Dersim en kurde), réputée pour sa géographie escarpée, c'est un premier maire du parti communiste (TKP), Fatih Mehmet Maçioglu, 44 ans, qui l'a emporté.

Le TKP, formation longtemps interdite en Turquie jusqu'aux années 1990, obtient ainsi une toute première victoire électorale.

BA/ros

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.