NOUVELLES
31/03/2014 07:18 EDT | Actualisé 31/03/2014 07:19 EDT

Controverse linguistique autour de la mascotte du Rouge et Noir d'Ottawa

Twitter.com/redblacks

L'équipe de football d'Ottawa pourrait changer le nom de sa nouvelle mascotte, Big Joe Mufferaw, qui est au cœur d'une controverse linguistique.

Le nom est une référence anglicisée au personnage de Jos Montferrand, un Canadien français qui est entré dans la légende en raison de sa force légendaire et de ses présumés exploits en Outaouais.

Le gestionnaire des communications du Ottawa Sports and Entertainment Group, Mike Sutherland, affirme que toutes les possibilités sont envisagées étant donné la controverse qu'a suscitée l'annonce.

Il ajoute que l'intention n'était pas de blesser les francophones de la région et explique que le choix du nom a été inspiré du personnage bien connu d'une chanson anglaise, lui-même été inspiré de Jos Montferrand.

Selon lui, il y a donc une distinction à faire entre les deux personnages.

Par contre, le gestionnaire convient que certaines personnes, notamment les francophones de la région, ont mal accueilli l'annonce. L'option de rendre le nom de la nouvelle mascotte bilingue n'est donc par écarté, selon M. Sutherland.

« On ne veut pas offusquer qui que ce soit. Les discussions sont en cours et c'est une option qui doit être considérée, tout à fait »

— Mike Sutherland, gestionnaire des communications du Ottawa Sports and Entertainment Group

Vent de critiques

L'ancien député de Prescott et Russell, Jean Poirier, s'est insurgé de la décision du Rouge et Noir d'Ottawa. Il affirme que l'équipe doit immédiatement modifier le nom de sa mascotte.

L'historien Michel Prévost, qui est aussi archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, croit aussi que l'organisation doit reculer. Selon lui, un nom bilingue serait la meilleure option.

L'avocat Ronald Caza, qui s'est notamment fait connaître en menant la bataille juridique pour empêcher la fermeture de l'hôpital Montfort, croit la même chose. Selon lui, l'anglicisation des noms francophones est le départ de l'assimilation.

« Jos Montferrand n'a jamais été assimilé et il est toujours demeuré Franco-ontarien. Son nom doit donc être écrit en français »

— Me Ronald Caza

Le fait que l'annonce ait été faite dans une école francophone d'Ottawa a aussi été critiqué. Le Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario (CEPEO) affirme qu'il n'avait aucune idée du nom de la mascotte, lorsqu'elle a accepté que le dévoilement se fasse dans une de ses écoles.

L'organisation aimerait que le nom soit changé. Par contre, elle ne souhaite pas s'ingérer dans les affaires de l'équipe sportive.

D'après les informations de Laurie Trudel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les 25 langues les plus parlées à la maison par les immigrants au Canada (2013) Voyez les images