Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Liban: saisie d'une voiture piégée dans l'est du pays (sécurité)

L'armée libanaise a saisi lundi une voiture piégée près de la frontière syrienne dans l'est du pays, deux jours après un attentat suicide qui a tué trois soldats dans la même région, a affirmé à l'AFP un responsable des services de sécurité.

"Peu avant d'arriver à un barrage de l'armée dans Wadi Hmeid, dans les environs d'Aarsal, le conducteur d'un véhicule est descendu de la voiture et a pris la fuite", a indiqué la source.

"Un expert a confirmé que le véhicule était piégé", a-t-il précisé.

Cet incident s'est produit dans la même région où, samedi, trois soldats libanais ont été tués dans un attentat mené par un kamikaze qui s'est fait exploser à bord de sa voiture près d'un barrage militaire.

Un groupuscule obscur, le Liwa Ahrar al-Sunna à Baalbeck (Brigade des sunnites libres), avait revendiqué cet attentat, affirmant qu'il visait à "venger la mort" d'un homme qui était poursuivi pour implication dans des attentats à la voiture piégée dans les bastions du Hezbollah chiite.

Ce parti combat les rebelles en Syrie aux côtés de l'armée de Bachar al-Assad, un engagement qui a exacerbé les tensions confessionnelles au Liban, où la plupart des sunnites appuient la rébellion tandis que les chiites sont en majorité partisans du pouvoir de Damas.

Les attentats qui ont frappé ses bastions ont été revendiqués par des groupuscules extrémistes qui affirment riposter à son implication dans la guerre en Syrie.

De son côté, l'armée libanaise est accusée par ces groupes de "discriminer" les sunnites appuyant la rébellion, tandis qu'elle ferme l'oeil sur l'envoi par le Hezbollah de combattants en Syrie.

Depuis le début du conflit syrien, la localité d'Aarsal est happée par les violences car favorable à la rébellion syrienne et abrite de nombreux Syriens, civils et rebelles blessés.

hek-ram/faa

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.