Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le pétrole en Asie continue de reculer (101,34 USD)

Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi matin en Asie, en raison d'un début d'apaisement des tensions en Ukraine, avec le retrait des troupes russes aux frontières.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait 24 cents à 101,34 dollars US et le Brent de la mer du Nord à même échéance reculait de 13 cents à 107,63 USD.

Lundi, la Russie avait donné de premiers signes d'un retrait de ses troupes massées près de la frontière de l'Ukraine, suscitant des espoirs de détente malgré l'échec de pourparlers russo-américains à Paris.

La présence de ces soldats -- 20.000 selon Washington -- avait fait craindre une invasion de la partie orientale de l'Ukraine, en grande partie russophone, et une répétition du scénario qui a conduit à la perte de la Crimée, au sud.

"La réduction des tensions géopolitiques pourrait avoir diminué la prime de risques qui a accompagné les cours du pétrole jusqu'à présent", a indiqué Kenny Kan, analyste chez CMC Markets à Singapour.

La veille, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai avait cédé 9 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) à 101,58 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance avait terminé à 107,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 31 cents.

str-bjp/fmp/glr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.