NOUVELLES
31/03/2014 11:22 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

La Russie retire un de ses bataillons de la frontière ukrainienne

Le ministère russe de la Défense a annoncé lundi le retrait d'un de ses bataillons de la zone frontalière avec l'Ukraine, sans préciser si cette opération était liée à une volonté de détente après des pourparlers avec les Etats-Unis à Paris.

Le 15e bataillon d'infanterie motorisée du district militaire du centre a terminé ses manoeuvres dans la zone de Kadamovski, près de la frontière de l'Ukraine, et va maintenant rentrer dans la région de Samara, plus à l'est, où il est basé, a annoncé le ministère de la Défense, cité par les agences de presse russe.

Un bataillon russe est habituellement composé de moins de mille soldats, mais aucune information précise n'était donné concernant l'importance de ce retrait militaire, ni sur le nombre d'hommes encore mobilisés près de la frontière avec l'Ukraine.

Un responsable du ministère ukrainien de la Défense a annoncé à Kiev lundi que les forces russes se retiraient "progressivement" de la zone frontalière.

La présence de ces forces armées faisait craindre à Kiev une invasion de sa partie orientale, en grande partie russophone, et une répétition du scénario qui a conduit à la perte de la Crimée, au Sud.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les chefs de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et américain John Kerry se sont rencontrés à Paris. Mais après quatre heures de discussions, les deux hommes n'ont pu que constater leurs divergences et convenu de continuer à dialoguer.

all/lpt/bir