Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Le journal d'Aurélie Laflamme» : le deuxième film verra bientôt le jour

L’idée flottait dans l’air depuis quelques années, mais c’est maintenant officiel : il y aura un deuxième film du Journal d’Aurélie Laflamme, tiré de la série de romans jeunesse du même titre. L’auteure India Desjardins, créatrice du célèbre personnage, a annoncé sur sa page Facebook, lundi, que Téléfilm Canada a accordé le montant nécessaire pour donner le feu vert à la production.

«Grande nouvelle : On a un oui de Téléfilm pour faire Aurélie 2! iiiiiiii!!!!!! Signé : Fille qui danse dans son appart!!!!!! (Désolée pour l’abus de points d’exclamation, ça reflète plus mon émotion intérieure d’en mettre plusieurs que juste un)», a-t-elle écrit sur sa page, avec son habituel enthousiasme.

Au Huffington Post Québec, qui lui a demandé des précisions, India a spécifié qu’aucune date de tournage n’a encore été arrêtée, puisque l’équipe attend une autre portion du financement pour aller de l’avant, celle octroyée par la SODEC. Elle a toutefois dévoilé que c’est le réalisateur Nicolas Monette qui mettra ce nouveau chapitre cinématographique en images. Ce dernier nous a entre autres offert, dans le passé, des épisodes de C.A, Nos étés, 3 x rien, La vie rêvée de Mario Jean, et a travaillé sur les Bye Bye de 2010 et 2011.

«Je suis quand même excitée!!!», a ajouté India.

En août dernier, l’écrivaine avait raconté queLe journal d’Aurélie Laflamme II condenserait l’intrigue des deux derniers bouquins des aventures d’Aurélie, intitulés Plein de secrets et Les pieds sur terre, alors que le premier long-métrage transposait celle du tout premier tome, Extraterrestre… ou presque! Elle avait mentionné qu’elle avait trouvé une manière de résumer le contenu des tranches 2 à 6 afin que l’ensemble se tienne bien. La majorité des acteurs qui avaient donné vie au Journal d’Aurélie Laflamme au cinéma la première fois, incluant l’interprète du rôle-titre, Marianne Verville, devraient être de retour pour la suite.

La saga Le journal d’Aurélie Laflamme, qui compte huit livres, s’est écoulée à plus de 850 000 exemplaires au Québec et 200 000 en France, ce qui équivaut à plus d’un million de copies dans toute la Francophonie. Le premier ouvrage s’est même vendu à 25 000 exemplaires en Allemagne. Réalisé par Christian Laurence, le film avait pris l’affiche en 2010.

Récompensée en Italie

Le printemps 2014 démarre sur une note très positive pour India Desjardins, qui revient tout juste de Bologne, en Italie. La semaine dernière, la jeune femme s’est rendue là-bas pour y recevoir une distinction très prestigieuse, le prix Ragazzi, qui souligne l’excellence dans le domaine de la littérature jeunesse. Son collègue, l’illustrateur Pascal Blanchet, et elle, ont été récompensés pour Le Noël de Marguerite, un album relatant l’histoire d’une dame âgée qui souhaite éviter Noël.

À la Foire du livre jeunesse de Bologne 2014, qui se tenait du 24 au 27 mars, des créateurs de plus d’une soixantaine de pays étaient présents pour faire rayonner leurs œuvres. La maison d’édition La Pastèque, qui a publié Le Noël de Marguerite, y a également accepté le BOP – Bologna Prize du Meilleur éditeur jeunesse d’Amérique du Nord. Les fondateurs de la boîte, Martin Brault et Frédéric Gauthier, étaient en lice contre quatre autres éditeurs, deux canadiens et deux américains.

Pendant son séjour en Italie, India a publié plusieurs photos et anecdotes sur les réseaux sociaux. En février, elle confiait à quel point cette reconnaissance venue d’un autre pays lui avait fait chaud au cœur.

«C’était tellement inattendu, s’est-elle réjouie. Quand mon éditeur m’a annoncé la nouvelle, je trouvais ça cool, mais je ne connaissais pas l’ampleur de ce prix-là. Quand on m’a expliqué, je n’en revenais pas. Quand j’ai écrit Le Noël de Marguerite, je ne savais pas trop à qui le livre pourrait s’adresser; c’était inspiré de ma grand-mère, c’était une histoire que j’avais dans mon cœur. Et je suis contente d’avoir suivi mon cœur, justement, et non pas des barèmes pour me conformer à un style en particulier. J’ai suivi mon instinct et je suis contente.»

India Desjardins a par ailleurs collaboré à l’écriture de la comédie Ces gars-là, qui met en vedette ses amis Simon-Olivier Fecteau et Sugar Sammy, et qui obtient beaucoup de succès depuis quelques semaines sur les ondes de V, et elle planche sur un second volet de sa bande dessinée La célibataire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cinéma: les films qu'il ne faudra pas rater en 2014

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.