Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Incendies et nettoyages après sinistre en hausse cet hiver

Les pompiers de Québec et les entreprises de nettoyage après sinistre ont vu leur nombre d'interventions augmenter de façon significative cet hiver par rapport à la saison hivernale 2012-2013 en raison du temps froid.

Les pompiers ont été appelés sur les lieux d'incendie presque deux fois plus souvent que lors de la saison 2012-2013.

Entre le 1er janvier et le 28 mars 2014, ils ont répondu à 274 appels pour des premières alarmes. L'année dernière à pareille date, les pompiers avaient répondu à 143 appels pour la même période.

La porte-parole du Service de protection contre l'incendie de la Ville de Québec, France Voiselle, souligne que l'utilisation plus importante des appareils de chauffage d'appoint en raison des températures froides a pu entraîner des débuts d'incendie.

« Une mauvaise utilisation du chauffage d'appoint, foyers ou poêles au bois qui n'ont pas bien été ramonés et que les gens ont chauffés passablement, c'est ce qui a amené beaucoup de débuts d'incendie », explique Mme Voiselle.

Plus de nettoyages après sinistre

Les entreprises de nettoyage après sinistre disent aussi avoir été plus occupées cet hiver. L'entreprise Sinisco, par exemple, note une augmentation de 15 % du nombre d'interventions.

Sinisco prévoit aussi beaucoup d'inondations ce printemps, en raison des importantes accumulations de neige, mentionne la présidente, Christine Dufour.

« La glace, la neige, quand ça va fondre, c'est là que ça rentre au niveau des toits et au niveau des solages, on a quand même une très grande quantité de neige. Si celle-là fond, on a le résultat d'avoir un peu d'eau dans le sous-sol », mentionne Mme Dufour.

Afin de répondre aux besoins, Sinisco a rappelé à Québec des employés d'autres régions et a augmenté de 50 % son personnel de nuit et de fin de semaine.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.