NOUVELLES
31/03/2014 10:16 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Google croit que la Turquie a pénétré son système d'adresse Internet

Après le blocage de Twitter et de YouTube, la Turquie aurait aussi piraté le système d'adresses de Google afin de pouvoir rediriger les Internautes vers d'autres sites.

Selon un ingénieur de Google, « le service DNS (Domain Name System) a été intercepté par la plupart des fournisseurs turcs d'accès à internet ».

Le système DNS « dit à votre ordinateur l'adresse d'un serveur qu'il recherche, de la même façon que si vous recherchiez un numéro de téléphone dans un annuaire », a expliqué Steven Carstensen sur un blogue de Google, ce week-end.

« Imaginez que quelqu'un remplace votre annuaire par un autre, qui ressemble de très près à l'original, à l'exception du fait que les informations données sur certaines personnes sont de faux numéros de téléphone. C'est en gros ce qui s'est passé. Les fournisseurs turcs d'accès à internet ont mis en place des serveurs qui déguisent le service DNS de Google. »

Il y a dix jours, l'Office de régulation des télécommunications a bloqué le site de microblogage Twitter en Turquie à la suite de la diffusion d'enregistrements qui mettaient le premier ministre Recep Tayyip Erdogan dans l'embarras. Un tribunal administratif d'Ankara a ordonné la levée du blocage quelques jours plus tard. 

Puis, le site de partage de vidéos YouTube a été bloqué partiellement, en réaction à la diffusion d'un enregistrement audio de hauts responsables du gouvernement turc au sujet d'une potentielle opération militaire en Syrie.