Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Démission des autorités du football uruguayen sur fond de crise

Le conseil exécutif de l'Association uruguayenne de football (AUF) a démissionné lundi au moment où le football est en crise dans le pays après la décision du président José Mujica de retirer la police de stades de Montevideo après des violences entre supporteurs.

"Les faits qui ont eu lieu ces derniers temps démontrent la nécessité de se retirer pour permettre que d'autres points de vue politiques rendent possibles de gouverner le football", a déclaré le Conseil dans un communiqué.

Pour le conseil, "le football a besoin de prendre des décisions et les conditions politiques et institutionnelles actuelles ne le permettent pas".

La décision des autorités de l'AUF intervient après que le président uruguayen José Mujica a décidé jeudi de retirer la police du stade du Centenaire et du Central Park, ce qui a entraîné la suspension dimanche du match Peñarol - Miramar Misiones et plongé le football dans une crise, moins de trois mois du début de la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

La police avait prévu de ne protéger dimanche que les vendeurs de billets et les arbitres.

aic/arc/jcp/fbx

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.