NOUVELLES
31/03/2014 05:11 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Des manifestants réclamant un permis de télé affrontent la police au Cambodge

PHNOM PENH, Cambodge - La police cambodgienne a battu, lundi, des manifestants antigouvernementaux qui tentaient de défier l'interdiction de manifester afin de réclamer un permis pour ce qui pourrait être la première chaîne de télévision d'opposition de l'histoire du pays.

Plusieurs centaines de partisans de Mam Sonando, un féroce opposant du gouvernement, sont descendus dans les rues de la capitale pour manifester. Plusieurs personnes ont été frappées par les policiers et au moins deux d'entre elles ont été blessées.

Selon l'organisation Licadho, qui défend les droits de la personne, un manifestant a été frappé à la tête par un bâton, tandis qu'un autre a reçu un coup de poing dans un oeil.

Le premier ministre Hun Sen a refusé de donner un permis de diffusion à Mam Sonando, affirmant qu'il n'y avait aucune fréquence disponible.

Toutes les chaînes de télévision existantes au Cambodge sont étroitement liées à Hun Sen, au pouvoir depuis des décennies.

Le gouvernement cambodgien fait face à des manifestations de plus en plus nombreuses depuis le mois de juillet, après les élections jugées frauduleuses par l'opposition.

En janvier, Mam Sonando avait dirigé une manifestation de plusieurs centaines de personnes devant le ministère de l'Information. Le rassemblement avait aussi été dispersé par la police, et au moins huit personnes avaient été blessées.