Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Climat: le rapport du Giec, "une histoire avec deux fins" (ONU)

Le dernier rapport du Giec publié lundi, qui alerte sur les impacts croissants du changement climatique, est une "histoire avec deux fins", l'une qui parle "d'inaction" et l'autre "du moment à saisir pour opérer des changements", a déclaré la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres.

"Ce rapport est comme une histoire avec deux fins. L'une qui parle d'inaction et de dégradation de notre environnement, nos économies, et notre fabrique sociale", a déclaré Mme Figueres dans un communiqué.

"L'autre, du moment et des opportunités à saisir pour gérer les risques liés au changement climatique et opérer des changements pour des sociétés plus résilientes et capables d'adaptation (...) ouvrant la voie à des bénéfices en matière de santé, prospérité et création d'emploi", ajoute-t-elle.

Selon la responsable de l'ONU, "la fin est sans aucun doute déterminée par nos choix aujourd'hui. Nous devons choisir quel chemin choisir".

Christiana Figueres appelle "à accélérer et intensifier les efforts" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et gérer les risques inhérents au changement climatique.

La communauté internationale est engagée depuis de longues années dans de complexes et laborieuses négociations sous l'égide de l'ONU pour lutter contre le changement climatique.

Le prochain grand rendez-vous a lieu à Paris fin 2015 avec pour objectif de parvenir à un accord global contraignant de limitation des émissions de gaz à effet de serre et, exigence des pays les plus pauvres, une mobilisation de fonds pour les aider à s'adapter au réchauffement.

Le nouveau rapport du Giec, publié lundi à Yokohama (Japon), met en garde contre un risque accru d'insécurité alimentaire, de pénurie d'eau, de déplacements massifs de populations et de risques de conflit au cours du siècle si des mesures ne sont pas prises rapidement.

cls/dab/ed

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.