NOUVELLES
31/03/2014 10:13 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Attaque armée contre un pétrolier dans le détroit d'Ormuz

Des hommes armés à bord d'une vedette ont ouvert le feu contre un pétrolier, dans une rare attaque dans le détroit d'Ormuz, à la sortie du Golfe, près d'Oman, a annoncé l'International Maritime Bureau (IMB) sans faire état de victime ou dégâts.

Dans un communiqué sur son site internet, l'IMB précise que l'attaque a eu lieu dimanche lorsque "six personnes à bord d'un skiff et armées de mitrailleuses se sont approchées d'un pétrolier et ont tiré à deux reprises en direction du pont et des quartiers d'habitation" du bâtiment.

Le capitaine du pétrolier a aussitôt donné l'alerte et rassemblé les membres d'équipage avant d'"activer l'alarme et de changer de cap".

Les assaillants se sont alors éloignés et leur tentative d'attaque a été mise en échec, ajoute l'IMB.

Pour sa part, le "Shipping Centre" de l'OTAN a indiqué sur son site internet qu'un "navire marchand" avait été la cible dimanche d'une attaque dans le détroit d'Ormuz par "six personnes à bord d'un skiff et armées de mitrailleuses", sans faire de dégâts.

Aucune indication n'a été fournie sur l'identité des assaillants ou leurs motivations et il n'est pas clair si l'IMB et le centre de l'Alliance atlantique se referaient au même incident.

La Ve Flotte américaine, basée à Bahreïn, n'a pas pu confirmer dans l'immédiat ces informations.

Les attaques de navires par des pirates sont rares dans le détroit d'Ormuz par où transite le tiers du trafic pétrolier mondial, et que des responsables iraniens avaient menacé un moment de fermer.

Ces menaces avaient été formulées dans le bras de fer entre l'Iran avec l'Occident au sujet de la controverse sur son programme nucléaire, aujourd'hui apaisée par l'amorce fin 2013 d'un dialogue avec les Etats-Unis.

Les attaques de piraterie, qui se concentraient au large de la Somalie, ont fortement diminué ces dernières années, grâce aux flottes internationales qui patrouillent dans le Golfe d'Aden et l'océan Indien, et aux gardes armés désormais embarqués à bord de nombreux bateaux.

lyn/tm/faa