Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Afghanistan: un candidat aux élections locales enlevé à 5 jours du scrutin

Un candidat aux élections provinciales afghanes et six de ses supporteurs ont été enlevés par des insurgés talibans dans la province de Sari Pul, dans le nord de l'Afghanistan, a annoncé lundi un responsable local, à cinq jours du scrutin.

Plusieurs milliers de candidats participeront samedi aux élections provinciales qui permettront de renouveler les parlements des 34 provinces afghanes. Ce scrutin aura lieu en même temps que le premier tour de l'élection présidentielle, que les talibans ont promis de "perturber" par tous les moyens.

"Hier soir (dimanche), aux environs de 19H00 (14H30 GMT), un jeune candidat aux élections provinciales, Hussain Nazari, et six de ses supporteurs ont été enlevés par des talibans armés qui leur ont tendu une embuscade alors qu'ils se dirigeaient vers la capitale de Sari Pul", a déclaré à l'AFP Abdul Jabar Haqbeen, gouverneur de la province.

Le candidat revenait du district de Sancharak, où il avait effectué un déplacement de campagne, "quand les insurgés armés l'ont sorti manu militari de son taxi", de même que les six autres personnes, a ajouté M. Haqbeen.

Les forces de sécurité afghanes étaient lundi à leur recherche, a assuré le gouverneur.

Cet enlèvement intervient en pleine recrudescence des violences à l'approche des élections.

La violence a frappé lundi dans la province de Kunduz (nord-est), où cinq gardes du corps d'un chef local ont été tués par l'explosion d'une bombe artisanale au passage de leur véhicule, a indiqué le porte-parole de la police provinciale, Sayed Sarwar Husseini.

Samedi à Kaboul, le siège de la Commission électorale indépendante (IEC), l'instance chargée de veiller au bon déroulement des élections, a été attaqué pendant plusieurs heures par un commando taliban.

Une résidence d'ONG (deux morts) et un autre bureau chargé de l'organisation des élections (cinq morts) ont aussi été la cible des insurgés au cours des derniers jours.

str-mam-eg/gl/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.