Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Solution fédérale en Ukraine: aucune solution ne peut être imposée de l'extérieur (Bucarest)

Aucune décision sur l'organisation interne de l'Ukraine ne peut être imposée de l'extérieur, a déclaré dimanche le ministre roumain des Affaires étrangères Titus Corlatean après une proposition russe appelant les Occidentaux à soutenir une solution fédérale.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a appelé dimanche l'Union européenne et les Etats-Unis à soutenir une proposition visant à donner davantage de pouvoir aux régions russophones d'Ukraine dans le cadre d'une solution fédérale.

"Aucune solution ou soit-disant solution sur la manière d'organiser la structure d'un Etat ne peut être déterminée ou imposée de l'extérieur", a déclaré M. Corlatean.

La Roumanie, ex-pays communiste aujourd'hui membre de l'Otan et de l'Union européenne, partage une large frontière avec l'Ukraine.

"Les Ukrainiens ont le droit légitime et souverain de décider pour eux-mêmes", a ajouté M. Corlatean lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue canadien John Baird.

Le chef de la diplomatie roumaine s'est toutefois réjoui "qu'après l'intervention militaire inacceptable de la Russie en Ukraine, (...), le processus de dialogue politique soit lancé".

Evoquant la rencontre prévue dimanche soir à Paris entre M. Lavrov et le secrétaire d'Etat américain John Kerry, il a espéré "que ces discussions vont déterminer la partie russe à s'engager dans un dialogue politique sérieux".

De son côté, le chef de la diplomatie canadienne a indiqué que le Canada "continue d'être préoccupé par le fait que les actions militaires russes (dans la région, ndlr) pourraient ne pas être terminées".

iw/plh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.