Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Rappels GM: le régulateur a manqué deux occasions d'intervenir (Congrès)

La NHTSA, régulateur de l'industrie automobile américaine, a manqué deux occasions d'ouvrir une enquête formelle sur les problèmes de commutateur d'allumage ayant conduit General Motors à rappeler de 2,6 millions de voitures depuis février, selon une commission du Congrès américain.

Alors que plusieurs accidents mortels étaient liés à un défaut du commutateur d'allumage ayant empêché les airbags de se déployer, des experts de l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) ont conclu en novembre 2007 puis en 2010 que les accidents étudiés ne montraient pas une "tendance" permettant de conclure à une fabrication défectueuse, précise un mémo mis en ligne par la Commission de l'Energie et du Commerce de la chambre des Représentants.

C'est devant cette commission parlementaire que la nouvelle patronne de GM, Mary Barra, doit témoigner mardi pour expliquer pourquoi GM, qui était informé depuis 2001 du problème, a continué à équiper ses voitures de cette pièce défectueuse. Le directeur par intérim de la NHTSA, David Friedman, doit lui aussi témoigner.

Selon ce document, GM approuve en février 2002 le commutateur d'allumage, pièce qui accueille la clé de contact, fabriqué par son sous-traitant Delphi, bien qu'il ne "réponde pas aux spécifications requises".

En novembre 2004, les ingénieurs de GM enquêtent sur la raison pour laquelle "la clé de contact peut être délogée d'un coup de genou". Mais en mars 2005, le chef des ingénieurs de la Cobalt conclut qu'une modification de la pièce "prendrait trop de temps", que cela coûterait trop cher et que les améliorations suggérées ne "sont pas justifiées commercialement".

Un mois seulement après un premier train de 1,6 million de Chevrolet Cobalt rappelées pour ce défaut, GM a annoncé tard vendredi soir le rappel de 971.000 véhicules supplémentaires, des Chevrolet Cobalt plus anciennes, mais aussi des Saturn Ion, Sky, Solstice et Pontiac G5 produites entre 2008 et 2011.

Le défaut détecté a été lié à une trentaine d'accidents qui ont provoqué la mort de 13 personnes, selon un décompte du constructeur. Pour éviter tout risque, GM recommande d'enlever tous les porte-clé ou tout accessoire ajouté à la clé de contact.

GM a présenté ses excuses publiques et mène une enquête interne supervisée par un avocat de renom. Un site dédié aux rappels, actualisé régulièrement, a été créé et un "Monsieur Sécurité" chargé notamment des rappels a été nommé.

sl/ob

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.