Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Ukraine rejette la proposition russe de fédéralisation

L'Ukraine a sèchement rejeté dimanche la proposition russe d'une fédéralisation de l'ex-république soviétique, priant Moscou de cesser de "prêcher" à son sujet et de se concentrer sur ses propres problèmes.

"Nous voudrions recommander à la Russie de cesser de dicter ses ultimatums à un pays souverain et indépendant et de reporter son attention sur la situation catastrophique et l'absence totale de droit de ses propres minorités, y compris ukrainiennes", a indiqué le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, avant un entretien avec son homologue américain consacré à la crise ukrainienne, a appelé dimanche les Occidentaux à soutenir une proposition visant à donner plus de pouvoir aux régions russophones d'Ukraine dans le cadre d'une structure fédérale.

"Pourquoi la Russie n'adopterait-elle pas réellement le fédéralisme qui est souligné dans le nom de son Etat", la Fédération de Russie, a écrit le ministère.

"Pourquoi ne reconnaîtrait-on pas d'autres langues que le russe comme langue officielle, y compris l'ukrainien, la langue de millions de citoyens russes", est-il ajouté.

"Il est inutile de prêcher auprès des autres. Apprenez à mettre de l'ordre dans votre pays", a conclu la diplomatie ukrainienne.

os-gmo/lgo/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.