Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Koe retrouve le sourire

La formation canadienne de curling avait bien mal amorcé la deuxième journée de compétition du Championnat du monde de Pékin, dimanche, mais s'est bien reprise par la suite.

Le skip Kevin Koe a été vaincu 9-6 par le Japon à son deuxième match du tournoi à la ronde. Les représentants de l'unifolié avaient une priorité de 5-2 à mi-chemin dans la rencontre et tout semblait en place pour qu'ils demeurent invaincus.

Le capitaine Yusuke Morozumi et ses coéquipiers ont inscrit trois points au sixième bout pour niveler la marque 5-5, puis ont pris l'ascendant sur leurs rivaux nord-américains avec d'autres points aux 7e (1), 9e (1) et 10e (2) bouts.

Plus tard dans la journée, les hommes de John Dunn ont croisé le fer avec l'équipe hôtesse. Une poussée de 7 points entre la 5e et la 8e manche a permis à la délégation canadienne de venir à bout de la Chine par la marque de 9-6.

Koe a été supérieur à son homologue asiatique Liu Rui en ce qui a trait à l'efficacité des lancers (83 % contre 63 %).

À la suite de ce triomphe, le Canada affiche désormais un rendement de deux gains contre un revers et pointe à égalité au 3e échelon.

L'Allemagne et la Norvège, quant à eux, n'ont toujours pas subi la défaite après trois confrontations. Les Allemands ont défait les Suédois 7-5, dimanche, tandis que les Norvégiens ont eu le meilleur sur les Danois et les Tchèques respectivement par des pointages de 8-3 et 9-5.

À l'inverse, le Danemark et l'Écosse n'ont pas encore savouré une victoire.

Lundi, Koe et ses compatriotes se produiront à deux reprises. Ils affronteront tout d'abord la Russie, et enfin se mesureront à la République tchèque.

Classement au terme de la deuxième journée :

1. Allemagne (3-0)

1. Norvège (3-0)

3. Canada (2-1)

3. Japon (2-1)

3. Suède (2-1)

3. Suisse (2-1)

7. Chine (1-2)

7. États-Unis (1-2)

7. République tchèque (1-2)

7. Russie (1-2)

11. Danemark (0-3)

11. Écosse (0-3)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.