Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GP de Malaisie - Le Grand Prix en bref

Grand Prix de Malaisie, 2e manche (sur 19) de l'édition 2014 du Championnat du monde de Formule 1, couru dimanche sur le circuit de Sepang, près de Kuala Lumpur:

Distance: 56 tours de 5,543 km, soit 310,408 km

Temps: soleil voilé, menace d'averse en fin de course

Meilleur temps absolu des qualifications:

Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:57.183 en Q1 (moyenne: 170,288 km/h)

Pole position:

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:59.431 en Q3 (moyenne: 167,082 km/h)

Grille de départ:

1re ligne:

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)

2e ligne:

Nico Rosberg (GER/Mercedes) - Fernando Alonso (ESP/Ferrari)

Podium:

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), les 310,408 km en 1 h 40:25.974

(moyenne: 185,442 km/h)

2. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 17.313

3. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à 24.534

Meilleur tour en course: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 1:43.066 au 54e tour

Leader: Hamilton, du 1er tour à l'arrivée.

Championnat du monde:

Pilotes: 1. Rosberg (GER), 43 pts; 2. Hamilton (GBR), 25 pts; 3. Alonso (ESP), 24 pts; 4. Button (GBR), 23 pts; 5. Magnussen (DEN), 20 pts; 6. Hülkenberg (GER), 18 pts; 7. Vettel (GER), 15 pts; etc.

Constructeurs: 1. Mercedes-AMG, 68 pts; 2. McLaren, 43 pts; 3. Ferrari, 30 pts; 4. Williams, 20 pts; 5. Force India, 19 pts; 6. Red Bull, 15 pts; 7. Toro Rosso, 7 pts.

La course: première victoire d'Hamilton, parti en pole position, à Sepang, et 23e de sa carrière en F1, assortie d'un premier doublé pour Mercedes depuis 1955 (Fangio-Taruffi à Monza), au terme d'une course sans faute entamée par un départ parfait et continuée en consommant moins d'essence que les principaux rivaux, notamment Red Bull. Parti sur la 2e ligne de la grille, Rosberg a fait une course sage et n'a jamais été vraiment menacé par Vettel, parti sur la 1re ligne à côté d'Hamilton. Ricciardo tenait bien la 4e place, derrière les deux Mercedes et Vettel, quand il a été victime d'un arrêt au stand raté (roue mal vissée) puis a vu son aileron avant s'affaisser, avant de subir une pénalité de 10 secondes. Derrière les Flèches d'Argent, intouchables pour la deuxième fois en deux courses cette saison, et Vettel, en net regain de forme, la 4e place a été prise par un autre champion du monde, Alonso, après une jolie bagarre avec Hülkenberg, 5e. Le troisième arrêt au stand, à quelques tours de la fin, pour passer les gommes dures, obligatoires, n'a rien changé en haut du classement, et le Top 10 a été complété par les deux McLaren de Button et Magnussen, les deux Williams de Massa et Bottas, le Brésilien ayant refusé de laisser passer son coéquipier en fin de course, et la Toro Rosso du jeune russe Kvyat, 19 ans et encore dans les points, comme en Australie.

Prochain GP: Bahreïn, le 6 avril (en nocturne) sur le circuit de Sakhir, près de Manama.

dlo/jta

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.