POLITIQUE
30/03/2014 09:54 EDT | Actualisé 31/03/2014 05:34 EDT

Dimitri Soudas contraint à démissionner de son poste de DG du Parti conservateur

Radio Canada

Dimitri Soudas a été forcé de quitter son poste de directeur général du Parti conservateur après avoir présumément tenté de s'ingérer dans la campagne de sa fiancée pour la nomination conservatrice dans une circonscription ontarienne, selon CBC.

M. Soudas a été directeur des communications de Stephen Harper de 2010 à 2011. Il avait quitté cette fonction pour se joindre au Comité olympique canadien (COC) à titre de directeur des communications. Il a été nommé directeur général du Parti conservateur en décembre dernier.

Le Parti conservateur confirme que Dimitri Soudas n'est plus le directeur général, mais se contente de parler de « démission ». Simon Thompson, numéro un du parti en matière de technologie, et un ancien dirigeant chez Mitel, remplacera M. Soudas sur une base intérimaire.

La fiancée de Dimitri Soudas, Eve Adams, livre bataille à Natalia Lishchyna pour être candidate conservatrice dans la circonscription d'Oakville-North Burlington, une nouvelle circonscription en vue des élections de 2015. Eve Adams est actuellement députée de Mississauga-Brampton South, une circonscription qui sera scindée.

Des conservateurs de la circonscription d'Oakville-North Burlington se sont plaints de ce qu'ils percevaient comme une forme d'ingérence de la part de M. Soudas, qui se serait immiscé dans la prochaine assemblée d'investiture de cette nouvelle circonscription.

M. Soudas s'était retiré de toute participation en vue de cette assemblée en raison de sa relation avec la candidate, mais cela ne semble pas avoir apaisé les inquiétudes de certains conservateurs.

La tension s'est amplifiée à la suite d'un échange acrimonieux entre Mme Adams et des membres de l'association conservatrice de cette circonscription lors d'une rencontre, le 19 mars. M. Soudas attendait Mme Adams dans un hall situé non loin.

Envois postaux

Certains résidants de la région ont récemment affirmé avoir reçu du matériel promotionnel de Mme Adams alors que leur députée actuelle est la ministre des Transports, Lisa Raitt.

Mme Adams, qui a choisi de ne pas se représenter dans sa circonscription de Mississauga-Brampton South, a soutenu avoir le droit, en tant que députée, d'envoyer des documents à l'extérieur de sa circonscription.

Une telle situation a toutefois soulevé des questions sur l'utilisation par Mme Adams de ressources parlementaires pour assurer sa nomination.

Le dépliant a été posté sans timbre, ce qui indique qu'il a été acheminé en vertu des privilèges postaux des parlementaires, payés par les contribuables. Les députés peuvent envoyer des lettres sans payer les frais d'expédition, mais les règles de la Chambre des communes interdisent l'utilisation de ressources parlementaires à des fins électorales.

Plainte envoyée au Parti conservateur

Le président d'une association de circonscription à Hamilton, Julian DiBattista, a écrit une lettre de plainte vendredi au Parti conservateur, après avoir reçu un dépliant de Mme Adams à sa résidence de Burlington, en Ontario.

Dans la lettre, M. DiBattista évoque la controverse entourant trois anciens sénateurs conservateurs dont les réclamations de dépenses illégitimes ont mené à leur suspension du Sénat, l'an dernier.

« En tant que contribuable, j'ai été furieux quand j'ai entendu dire que Mike Duffy, Patrick Brazeau et Pamela Wallin utilisaient des ressources fournies à mes frais pour leur profit personnel », a écrit M. DiBattista.

« Dans cette situation, je suis tout autant dérangé par l'usage abusif de ressources gouvernementales pour faire campagne à un poste élu ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques controverses du gouvernement Harper Voyez les images