Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Crimée: pour le patron de l'Otan, la Russie bafoue le principe de souveraineté

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a accusé la Russie d'avoir bafoué, avec le rattachement de la Crimée, le principe de souveraineté des Etats, affaiblissant le respect du droit international.

Dans une tribune titrée "Le droit de choisir" publiée dimanche par plusieurs journaux européens, dont l'allemand Welt am Sonntag, M. Rasmussen qualifie l'action de la Russie en Crimée de violation de la souveraineté de l'Ukraine et de son intégration territoriale.

"Elle bafoue le principe selon lequel tout Etat est souverain et libre de choisir son propre destin", a-t-il estimé.

"La crise en Ukraine nous rappelle à tous que nous devons défendre ce principe", a ajouté le patron sortant de l'organisation atlantique, soulignant que ce principe avait permis à l'Europe de surmonter les divisions héritées de la Guerre froide. "C'est ce que fait l'Otan".

La Russie ne cesse de répéter que le rattachement de la Crimée à son territoire repose sur le principe de la volonté des peuples à disposer d'eux mêmes, les habitants de la péninsule s'étant prononcés massivement en faveur de Moscou lors d'un référendum considéré comme illégal par les Occidentaux.

kjm-gmo/pt

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.