Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Combats entre rebelles et EIIL en Syrie, 50 morts

Plus de 50 rebelles et jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) sont morts dans des combats entre ces ex-alliés dans le nord-est de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans ces combats qui se sont déroulés samedi, les rebelles et le front al-Nosra ont perdu 39 hommes, tandis que 13 combattants de l'EIIL sont morts, a précisé dimanche l'OSDH, une ONG basée en Grande-Bretagne et qui dispose d'un vaste réseau de sources à travers la Syrie.

L'EIIL a gagné la bataille et pris Markada, une localité stratégique située sur la route entre Hassaké et Deir Ezzor, a ajouté l'OSDH.

Les provinces d'Hassaké et de Deir Ezzor, frontalières de l'Irak, où l'EIIL a ses racines, sont également riches en pétrole.

Anciennement alliés, les rebelles et l'Etat islamique en Irak et au Levant s'affrontent depuis début janvier. Accusant l'EIIL d'exactions et de velléités hégémoniques faisant le jeu du régime de Bachar al-Assad, plusieurs brigades rebelles se sont unies pour lancer une offensive contre leurs anciens frères d'armes.

L'EIIL, le plus radical des groupes jihadistes de Syrie a depuis choisi de se replier sur ses places fortes à l'est, près de la frontière irakienne.

Sur un autre front, les combats ont fait rage dans la province de Lattaquié, où les rebelles et le Front al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie, ont lancé la semaine passée une offensive contre l'armée.

En réaction, les militaires ont intensifié les bombardements en vue de déloger les rebelles des positions qu'ils ont prises dans cette province côtière fief du régime de Bachar al-Assad.

Les rebelles se sont notamment emparés de la ville de Kassab, une localité stratégique à la frontière avec la Turquie.

Ces combats à Lattaquié ont fait près de 300 morts, dont 180 soldats et partisans du régime de Bachar al-Assad, selon l'OSDH.

La guerre en Syrie a fait plus de 146.000 morts depuis trois ans.

ser/hc/cbo/feb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.