NOUVELLES
29/03/2014 01:09 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

La laïcité en question dans 4 pays francophones

La religion peut-elle rester dans la sphère privée? Quatre pays, quatre reportages. Les radios publiques francophones de France, de Belgique, de Suisse et du Canada offrent chacune un éclairage sur cette question.

1. Canada : les féministes québécoises divisées

Au Québec, le féminisme a été très fort dans les années 60 et 70, face à une Église catholique omniprésente, qui contrôlait la vie des femmes en les réduisant à un rôle de mère et d'épouse. Le souvenir en est encore frais et le virage a été très serré, pour reléguer en quelques années la religion à la sphère privée.

Faut-il interdire le port de signes religieux dans la fonction publique, y compris dans les domaines de l'éducation et de la santé?

La question divise les féministes. Certaines craignent un retour en arrière, d'autres défendent le droit des musulmanes de garder leur voile en toute circonstance et dans toute profession. Au nom de quoi? De leur liberté et de leur accès à un travail.

Myriam Fimbry a planté son micro chez la cinéaste et actrice Micheline Lanctôt, réputée pour son franc-parler féministe, qui accueillait dans son salon, fille, nièces et petites-filles.

Pour écouter ce reportage sur votre appareil mobile, cliquez ici

2. France : une charte de la laïcité à l'usine Paprec

C'est une première en France. Le groupe Paprec, une entreprise spécialisée dans le recyclage, a décidé d'interdire les signes religieux ostentatoires à ses salariés.

L'entreprise a adopté une charte laïque avec le soutien de ses 4000 salariés qui comptent pas moins de 52 nationalités différentes.

Cette initiative est à la limite de la légalité, car en France, seuls les employés du service public sont soumis à une stricte neutralité religieuse.

3. Suisse : le créationnisme a-t-il sa place à l'école?

En Suisse, sept écoles évangéliques enseigneraient le créationnisme à leurs élèves au détriment de la théorie scientifique de l'évolution. Cette révélation, fin janvier, a créé le malaise et interpelé les autorités politiques.

Trois cantons romands ont ouvert des enquêtes (Vaud, Genève et Fribourg). Sous contrat avec l'État, ces écoles privées s'engagent à respecter le programme officiel : le Plan d'étude romand, qui spécifie que les élèves doivent apprendre la théorie de l'évolution, en cours de sciences.

S'ils sont nombreux aux États-Unis, les créationnistes sont encore très minoritaires en Suisse. Mais ils progressent discrètement. Contactées, les écoles ont toutes refusé d'ouvrir leurs portes à notre collègue journaliste de Radio Télévision suisse (RTS).

4. Belgique : la pression des lobbies chrétiens 

Les lobbies religieux exercent une pression importante sur les institutions européennes.

Les religions chrétiennes en particulier, surtout la religion catholique, agissent en amont des grandes orientations politiques de l'Europe. Leur force n'est pas négligeable. Selon le traité de Lisbonne de 2009, les Églises sont même reconnues comme des « partenaires » de l'Union Européenne.

Les partisans de la laïcité n'ont pas suivi la même trajectoire.

La mobilisation des groupes de pression évolue sous différentes formes. De nouveaux militants religieux utilisent les réseaux sociaux, la pression sur les députés et les mobilisations de terrain. C'est le cas de la déclinaison européenne de la Manif pour tous, née en France.