NOUVELLES
29/03/2014 01:07 EDT | Actualisé 29/05/2014 05:12 EDT

Espagne - 31e journée: le Barça se tire du derby sur un penalty de Messi

Le Barça s'en est remis à un penalty de Lionel Messi pour dompter l'Espanyol (0-1) samedi et dépasser l'Atletico, son adversaire mardi en Ligue des Champions, contraint de gagner à Bilbao en soirée pour rester leader du Championnat d'Espagne lors de la 31e journée.

Dans un derby catalan intense et indécis, le FC Barcelone a beaucoup gâché au stade Cornella-El Prat mais une main dans la surface du défenseur Javi Lopez a permis à Messi de donner l'avantage au club blaugrana (76) pour son 23e but en Liga cette saison.

Et c'est une autre main du gardien Kiko Casilla, cette fois hors de la surface (83), qui a contraint l'Espanyol à finir à dix, avec Lopez en gardien de fortune.

Cette courte victoire assure l'essentiel pour le Barça à trois jours de la réception de l'Atletico Madrid mardi en quart de finale aller de la C1: le club blaugrana est provisoirement leader avec deux points d'avance sur les "Colchoneros", en déplacement samedi soir chez l'Athletic Bilbao (19h00 GMT) et cinq sur le Real Madrid, qui reçoit le Rayo Vallecano (21h00 GMT).

A un mois et demi de la fin de saison, cette victoire vaut très, très cher. Le Barça le sait et sera sans doute soulagé de l'avoir emporté après avoir globalement dominé mais manqué de précision dans la finition.

- Jeu de mains, jeu de Barcelonais -

Symbole de cette maladresse, Neymar a raté l'ouverture du score à trois reprises en première période.

On croyait le Brésilien remis en selle après un doublé contre le Celta Vigo mercredi (3-0) mais il n'a pas appuyé sa tête (4), a expédié au-dessus un ballon juste devant le but vide (19) et a tiré à côté seul face à Casilla (39).

Heureusement pour le Barça, l'Espanyol n'a pas fait mieux sur ses quelques occasions de contre. Le Portugais Pizzi, notamment, a expédié un ballon en tribune (18) et, seul dans la surface, a tiré au-dessus de la barre (22).

Pour le reste, le gardien blaugrana José Manuel Pinto (38 ans), titulaire après la grave blessure de Victor Valdes mercredi, n'a pas été très sollicité, même si l'Espanyol aurait pu bénéficier d'un penalty pour une main de Mascherano dans le visage d'un adversaire.

Jeu de mains, jeu de Barcelonais: après un tir de Gerard Piqué sur la barre (74), c'est finalement la main de Lopez dans la surface qui a offert l'ouverture du score à Messi (76) et c'est une autre main, celle de Casilla hors de sa surface, qui a précipité la chute de l'Espanyol.

jed/jgu