NOUVELLES
29/03/2014 01:38 EDT | Actualisé 29/05/2014 05:12 EDT

Critérium international - Tom Dumoulin en tête après la 1re journée

Le rouleur néerlandais Tom Dumoulin est sorti en tête de la première des deux journées du Critérium international, samedi après-midi à Porto-Vecchio, après sa victoire dans le contre-la-montre.

La première étape est revenue le matin au Français Nacer Bouhanni (FDJ.fr), de loin le plus rapide du peloton des 15 équipes au départ de l'épreuve organisée par ASO.

Quatrième du "chrono" de 7 kilomètres à 11 secondes de Dumoulin, le Français Jean-Christophe Péraud a signé le meilleur temps des favoris, à la seule exception du jeune et prometteur luxembourgeois Bob Jungels (3e à 8 sec).

"La course reste ouverte", a toutefois estimé Péraud, qui s'est montré prudent dans la perspective de l'arrivée au sommet du col de l'Ospedale, terme de la troisième et dernière étape (176 km).

S'il a repoussé l'Italien Michele Scarponi à 17 secondes et surtout le Luxembourgeois Frank Schleck à 19 secondes, les écarts demeurent limités compte tenu des bonifications allouées aux trois premiers (10, 6 et 4 sec) et de la longueur (14 km) de l'Ospedale. Dans ce col de moyenne montagne, sélectif à cette époque de la saison, les pourcentages les plus raides se situent à 2 kilomètres du sommet et la moindre baisse de régime se paye par dizaines de secondes.

Péraud, quatrième l'an passé au sommet du col qui surplombe Porto-Vecchio, affirme être bien entouré. "J'ai la chance d'avoir une équipe de grimpeurs avec Riblon et Vuillermoz", souligne-t-il.

- Bouhanni, un "gagneur" -

Mais le leader de l'équipe AG2R La Mondiale a quelques raisons de se méfier du duo formé par l'aîné des frères Schleck, vainqueur à l'Ospedale en 2011, et Jungels. Ainsi que de coureurs sensiblement dans la même fourchette de temps, les Français Jérôme Coppel et Julien Simon, le Suisse Matthias Frank, voire Tom Dumoulin.

L'entourage du jeune Néerlandais (23 ans), lequel a signé son premier succès professionnel après une série de places d'honneur l'an passé (2e du Tour du Benelux, 3e du Championnat des Pays-Bas), s'attend à voir le porteur du maillot jaune lâcher prise sur l'Ospedale. "J'essayerai de garder le contact", promet toutefois Dumoulin, l'un des deux vainqueurs du jour.

Bouhanni, qui l'a précédé d'une demi-journée sur le podium, n'a laissé aucune chance à ses adversaires, dominés de plusieurs longueurs. Comme s'il avait une motivation accrue de ne pas avoir été sélectionné, dimanche dernier, pour Milan-Sanremo.

"Une revanche ? non, pas du tout", a certifié le jeune Français (23 ans) après son sprint victorieux. Mais son sourire en disait long sur la satisfaction intime d'avoir signé son troisième succès de la saison, le meilleur score d'un coureur français en 2014.

"C'est un pur-sang", a apprécié l'ancien champion Laurent Jalabert. "Il a un truc que les autres n'ont pas forcément au même degré: c'est un gagneur, un vrai. Il a plutôt mauvais caractère et, quand on est sprinteur, c'est une qualité".

jm/jgu