NOUVELLES
28/03/2014 10:27 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Une foule nombreuse au Stade olympique

Les Montréalais ont répondu en grand nombre à l'appel des Blue Jays de Toronto et du Baseball majeur d'assister à un match de baseball au Stade olympique pour la première fois en 10 ans.

Plus de 46 000 personnes ont répondu « présent » pour le premier de deux matchs préparatoires opposant les Mets de New York et les Blue Jays, vendredi soir. Nombreux étaient ceux qui arboraient les couleurs des Expos.

Plusieurs amateurs sont arrivés bien en avance pour se replonger dans l'ambiance du baseball professionnel. Sous les cris de « On veut du baseball » et « Let's Go Expos! », les partisans attendaient impatiemment de gagner leur siège, le tout dans le calme et la bonne humeur.

Par leur présence, la grande majorité des spectateurs souhaitaient démontrer leur appui en faveur d'un retour des Expos à Montréal.

« C'est la première fois que nous assisterons à un match de baseball ensemble, les trois générations, au Stade, a raconté Stéphane Charbonneau, qui assistait au match en compagnie de son père et de son fils. C'était important pour moi d'être ici, car on souhaite tous le retour des Expos. On veut ravoir du baseball à Montréal. J'ai dirigé et je joue encore. Je veux que ça revienne. »

Tout juste avant le début du match, un vibrant hommage a été rendu à l'as receveur Gary Carter, qui a succombé à une tumeur au cerveau le 16 février 2012. Une bannière disant « Merci » à celui qu'on surnommait « The Kid » a été dévoilée sur le mur du champ droit. Sandy et Kimmy Carter, respectivement la veuve et la fille de Gary, ont été très émues par la cérémonie.

« Dès que j'ai entendu les acclamations de la foule, les larmes me sont montées aux yeux », a déclaré Kimmy, qui est née à Montréal en 1980.

« C'était très beau, c'était très émouvant, a dit Sandy. C'était au-delà de mes attentes, et pourtant, je m'attendais à quelque chose de grandiose. Nous avons ressenti tellement d'amour de la part de tout le monde. »

Les anciens Expos Steve Rogers et Warren Cromartie ont chacun présenté une allocution honorant la mémoire de leur ancien coéquipier.

« Tout a été bien fait sur le terrain, c'est juste triste qu'au lieu que Gary soit ici pour célébrer le retour du baseball avec nous, nous devions saluer sa mémoire de la sorte », a noté Rogers avec émotion.

Cromartie a conclu son discours avec un appel en faveur du retour du baseball à Montréal. Les paroles du dirigeant de Projet Baseball Montréal (PBM), un groupe qui tente de ramener un club de baseball dans la métropole, ont été accueillies chaleureusement par une foule nostalgique de l'ère des Expos.

Vêtu des couleurs des Expos, le maire de Montréal, Denis Coderre, a effectué le lancer protocolaire du match.

Coderre a tenu à réitérer son souhait de voir un jour les Expos revenir à Montréal.

« 46 000 personnes pour un match de Ligue des pamplemousses -- ça compte pas là! --, on envoie le message clair que Montréal est une ville de baseball, aime le baseball. C'était plus qu'un « happening », a déclaré M. Coderre.

Une fois le match amorcé, l'ambiance n'a pas dérougi, malgré le peu d'action au cours des premières manches.

Les spectateurs semblaient favoriser la formation torontoise. On sentait leur déception lorsque Chris Young a procuré l'avance aux Mets grâce à un double de deux points, en quatrième manche. En revanche, la foule était retentissante lorsque Jose Bautista a frappé un circuit pour les Blue Jays dans la demi-manche suivante.

Les partisans des Blue Jays ont été choyés, puisque Munenori Kawasaki a franchi le marbre sur un coup sûr de Jonathan Diaz en fin de 9e manche, procurant la victoire 5-4 à la formation torontoise.

La foule a laissé clairement entendre son enthousiasme pour le baseball en scandant un « Olé, olé, olé, olé », durant la dernière manche.

Samedi après-midi, la rencontre sera précédée d'un hommage à la mouture 1994 des Expos, la meilleure de l'histoire de l'équipe, dont les aspirations ont été tuées dans l'œuf en raison d'une grève des joueurs. Plus de 45 000 partisans sont attendus pour ce deuxième et dernier match de la série. Le match aura lieu à 12 h 30 (HE).

Le dernier match des Expos au Stade olympique a eu lieu le 29 septembre 2004. L'équipe montréalaise est devenue les Nationals de Washington en 2005.

Les Jays veulent répéter l'expérience

Le directeur général des Blue Jays Alex Anthopoulos ne s'attendait pas à jouer devant une foule si nombreuse.

« Quand on m'a parlé de ces matchs, je me suis dit que ce serait bien d'avoir 25 000 spectateurs pour chacun d'eux, a-t-il souligné. Mais plus de 40 000 (vendredi) et près de 50 000 (samedi), c'est au-delà de nos espérances. »

Le président de l'organisation torontoise, Paul Beeston, a fait écho aux commentaires d'Anthopoulos.

« Le moins que je puisse dire, c'est que c'est une très plaisante surprise, a dit Beeston à La Presse canadienne. Nous aurions été heureux d'avoir 25 000 personnes par match, très heureux de 35 000, mais là, je suis soufflé! »

Beeston espère bien pouvoir répéter l'expérience dès l'an prochain.

« Il faudra que le Baseball majeur nous donne de nouveau son autorisation, mais comment voulez-vous ne pas avoir envie de revenir? »

Pour le président des Jays, il ne fait aucun doute: la réponse des Montréalais et des Québécois est un message clair au Baseball majeur en faveur d'un retour d'une équipe professionnelle.

« On ne peut plus clair. Et les Jays sont dans le coin de Montréal: il n'y a rien de mieux qui pourrait arriver aux Jays et au baseball au Canada que le baseball revienne à Montréal. Ce soir, je suis fier des Jays, je suis fier d'être Canadien et je suis fier pour cette ville. »