NOUVELLES
28/03/2014 10:12 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Turquie: un haut responsable de la défense turque démis de ses fonctions

Le président turc Abdullah Gül a démis de ses fonctions le secrétaire d'Etat aux Industries de défense Murat Bayar, réputé favorable à l'achat par la Turquie de missiles sol-air à un groupe chinois controversé, ont rapporté vendredi les médias turcs.

Les raisons du départ de M. Bayar, qui dirigeait depuis dix ans dans ces fonctions les grands programmes d'armement turcs, n'ont pas été précisées.

Ankara a annoncé en septembre avoir retenu l'entreprise China Precision Machinery Import-Export Corporation (CPMIEC) pour l'acquisition de missiles sol-air de longue portée Hongqi, un contrat estimé à 4 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros).

La Turquie a justifié son choix par des raisons de prix et de transferts de technologies.

La préférence accordée par les Turcs à cette entreprise, qui fait l'objet de sanctions américaines pour avoir livré des armes à l'Iran et à la Syrie en dépit d'un embargo, a irrité ses alliés de l'Otan, notamment les Etats-Unis.

La Turquie a alors autorisé les concurrents de CPMIEC --l'américain Raytheon, la russe Rosoboronexport et la franco-italienne Eurosam-- à préciser leurs offres.

L'annonce du remplacement de M. Bayar intervient au lendemain de la fuite retentissante sur internet du compte-rendu d'une réunion confidentielle de hauts responsables turcs évoquant une éventuelle intervention militaire en Syrie.

dg-pa/rhl