NOUVELLES
28/03/2014 01:52 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

L'UPAC a contacté Marguerite Blais et Yves Bolduc

Les anciens ministres libéraux Marguerite Blais et Yves Bolduc ont été contactés par l'Unité permanente anticorruption (UPAC), a confirmé vendredi le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard. 

« Si les rencontres se tiennent - parce qu'on leur a dit qu'il était possible qu'il y ait des rencontres - je vous les communiquerai, comme je l'ai fait depuis le début », a dit M. Couillard. 

Aucun autre candidat libéral n'a été contacté par l'UPAC, a ajouté le chef libéral.

M. Couillard a expliqué ne pas avoir rendu l'information publique puisqu'il ne savait pas si les rencontres auraient effectivement lieu et que ses deux candidats « ne sont pas soupçonnés de quoi que ce soit ».

Yves Bolduc a hérité du dossier de la santé dès son entrée en politique en 2008. Il a notamment supervisé les importants chantiers des mégahôpitaux universitaires du CHUM et du CUSM, à Montréal, jusqu'à la défaite du PLQ en 2012. Marguerite Blais a quant à elle été ministre responsable des Aînés durant cinq ans sous le gouvernement de Jean Charest. 

Plus tôt cette semaine, on apprenait que deux responsables du Parti québécois ont été rencontrés par des enquêteurs de l'UPAC. Le PQ a martelé qu'il s'agissait de « rencontres informelles » qui n'avaient rien de comparable avec les perquisitions faites aux bureaux du PLQ à l'été 2013.

Mais selon une source bien au fait des enquêtes de l'UPAC, l'escouade Marteau ne fait pas de visite de courtoisie. Autant au Parti québécois qu'au Parti libéral.