NOUVELLES
28/03/2014 04:10 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Les talibans attaquent une organisation américaine à Kaboul: au moins un mort

KABOUL - Des combattants talibans ont attaqué une résidence de Kaboul abritant une organisation caritative américaine et une garderie installée à proximité, vendredi, déclenchant une fusillade de trois heures qui a poussé les étrangers, incluant les femmes et les enfants, à fuir les lieux en panique, ont annoncé les autorités.

Au moins une petite fille afghane a été tuée par les tirs croisés.

Les responsables ont présenté des récits contradictoires des événements alors qu'ils tentaient de sécuriser les lieux, mais tous ont affirmé que les violences avaient commencé quand un kamikaze a précipité son véhicule piégé sur le portail d'une résidence où est installée l'organisation californienne Roots of Peace. L'organisation travaille dans le développement agricole et conseille le ministère afghan de l'Agriculture.

Selon un communiqué publié par Roots of Peace, l'attaque a commencé vers 18 h et visait la résidence et une garderie à proximité, dans le quartier aisé de Kart-e-Char, dans l'ouest de Kaboul, près du parlement.

L'organisation affirme qu'au moins cinq assaillants et un enfant ont été tués, mais ne donne pas plus de détails. Deux gardes de sécurité afghans et un étranger ont également été blessés.

L'ambassade des États-Unis à Kaboul a dénoncé une attaque contre «une organisation qui cherche seulement à aider les Afghans à améliorer leur vie et leurs moyens de subsistance».

Une vingtaine d'étrangers, dont des femmes et des enfants, ont fui les lieux quand l'attaque a commencé, a déclaré le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Seddiq Seddiqi.

En plus du kamikaze, quatre assaillants ont aussi été tués, selon M. Seddiqi.

Le vice-ministre de l'Intérieur, Mohammed Ayub Salang, a affirmé qu'une petite fille afghane qui passait par là avait perdu la vie dans l'attaque. M. Seddiqi a plutôt déclaré qu'une femme afghane et un chauffeur avaient été tués. Ces deux bilans divergents n'ont pas pu être vérifiés dans l'immédiat.

L'attaque a été revendiquée par les talibans.

Les étrangers sont de plus en plus visés dans des lieux de la capitale afghane autrefois considérés comme sûrs, alors que les actes de violence se multiplient à l'approche des élections du 5 avril.

La semaine dernière, un attentat perpétré dans un hôtel très surveillé de Kaboul a fait neuf morts, dont deux coopérantes canadiennes.