NOUVELLES
28/03/2014 11:20 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

L'ancien premier ministre norvégien Jens Stoltenberg prendra la tête de l'OTAN

BRUXELLES - Le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a confirmé vendredi que l'ancien premier ministre norvégien Jens Stoltenberg lui succédera à la tête de l'Alliance en octobre.

La nomination survient au moment où la crise ukrainienne rend l'OTAN plus importante que jamais en Europe.

M. Fogh Rasmussen quittera son poste après le sommet de l'OTAN au Pays-de-Galles, plus tard cette année. Les dernières semaines ont donné lieu à un ballet diplomatique endiablé, alors que plusieurs pays faisaient la promotion de leur candidat pour prendre la tête des 28 membres de l'alliance militaire.

M. Stoltenberg a affirmé que la crise ukrainienne «est un rappel brutal de l'importance de l'OTAN».

«Je veux répéter que l'OTAN n'accepte pas un changement de frontières par la force en Europe, a-t-il dit. L'OTAN témoigne une fois de plus de sa pertinence.»

M. Fogh Rasmussen a félicité son successeur sur Twitter vendredi.

La première ministre norvégienne Erna Solberg, qui a remplacé M. Stoltenberg l'an dernier, a déclaré que l'OTAN trouvera en lui «un secrétaire général fort et rassembleur».

«C'est une responsabilité énorme que Stoltenberg a reçue aujourd'hui», a dit Mme Solberg par voie de communiqué.

M. Stoltenberg a servi deux mandats comme premier ministre de la Norvège. Il s'est fait connaître du monde par sa réaction digne et calme aux attentats terroristes qui ont fait 77 morts en juillet 2011.

Son gouvernement de coalition a toutefois été malmené, un an plus tard, par la découverte d'une multitude d'erreurs qui auraient potentiellement pu empêcher le fanatique d'extrême-droite Anders Breivik de passer aux actes.

Son gouvernement a été chassé du pouvoir en septembre 2013.