NOUVELLES
28/03/2014 12:11 EDT | Actualisé 28/05/2014 05:12 EDT

Arabie: le futur héritier du trône, un proche confident du roi Abdallah

Le prince Moqren Ben Abdel Aziz, nommé futur prince héritier en Arabie saoudite, est un proche du roi Abdallah, qui l'a chargé de diverses missions diplomatiques sensibles.

Né le 15 septembre 1945 à Ryad, Mogren, plus jeune des 35 fils de Abdel Aziz, fondateur du royaume saoudien, a suivi une formation militaire en Grande-Bretagne avant de s'engager dans la politique.

Diplômé en 1968 de la prestigieuse école militaire britannique de Cranwell, il a servi dans l'armée de l'air saoudienne avant d'exercer, à partir de 1980, les fonctions de gouverneur à Haël (nord), puis à Médine (ouest).

En octobre 2005, il a été chargé de diriger les services du renseignement saoudien, une mission qui lui a permis de mûrir son expérience politique et de nouer un réseau de relations internationales.

Près de 7 ans plus tard, le roi Abdallah l'a nommé en juillet 2012 comme son conseiller et émissaire personnel.

Le 1er février 2013, le prince Moqren a été désigné deuxième vice-président du Conseil des ministres, ouvrant la voie à sa nomination jeudi comme futur prince héritier.

Connu pour sa modestie et l'intérêt qu'il porte aux préoccupations de ses concitoyens, le prince, qui s'intéresse aussi aux questions liées à l'agriculture et à l'astronomie, est un partisan de la mise en place d'un e-gouvernement en Arabie, un pays ultraconservateur.

Père de 15 enfants, dont six garçons, qu'il a eus de ses deux mariages, Moqren préside, à l'instar d'autres membres de la famille régnante, plusieurs associations et organisations sociales.

Le décret royal portant sa nomination comme futur prince héritier le confirme dans ses fonctions de 2e vice-président du Conseil des ministres.

En outre, il sera proclamé souverain "en cas de vacance simultanée des postes de prince héritier et de roi", selon le décret royal qui souligne que sa nomination, décidée par "plus des trois quarts" des 34 membres du Conseil d'allégeance et avec la caution de l'actuel prince héritier, Salmane, est irrévocable.

Alors que Moqren est né d'une mère yéménite, son éventuelle accession au trône créerait un précédent car le roi a toujours été issu d'une mère saoudienne de souche.

aa/tm/cco