NOUVELLES
27/03/2014 08:52 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Voyage en Terre Sainte: le pape priera avec le patriarche Bartholomée au Saint-Sépulcre

Le pape François va prier avec le patriarche orthodoxe Bartholomée au Saint-Sépulcre à Jérusalem en mai dans une geste oecuménique fort, a indiqué jeudi le Vatican, qui a souligné que "la préparation du voyage se poursuit comme prévu" malgré les difficultés causées par la grève au ministère des Affaires étrangères.

"Comme cela apparaît avec la publication ce matin du programme du voyage du Saint-Père en Terre Sainte, la préparation du voyage se poursuit comme prévu", a tenu à clarifier dans un communiqué le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

"Nous sommes conscients qu'il y a en Israël une situation de tension syndicale, mais nous espérons que les contacts formels pourront reprendre au plus vite avec les autorités compétentes pour la préparation adéquate du voyage", a ajouté le père jésuite.

Une grève de fonctionnaires au ministère des Affaires étrangères depuis plusieurs semaines complique les préparatifs de ce voyage complexe politiquement, pour lequel des conditions de sécurité maximales sont requises.

Le Vatican a publié jeudi le programme officiel du voyage, qui aura lieu du 24 au 26 mai entre la Jordanie, la Palestine et Israël.

Le pape arrivera en milieu de journée le samedi 24 mai à Amman. Après une visite de courtoisie aux souverains jordaniens et une rencontre avec les autorités politiques, François célèbrera une messe au stade et se rendra sur le site de Bethany, où, selon la tradition évangélique, Jésus a été baptisé dans les eaux du Jourdin par son cousin Jean-Baptiste.

Dans la foulée, le pape rencontrera des réfugiés syriens et de jeunes handicapés dans l'église latine de Bethany.

Le lendemain, le pape quittera tôt la Jordanie en hélicoptère pour Bethléem, lieu de la naissance de Jésus. Il rencontrera le président Mahmoud Abbas et les autorités politiques.

Sur la place de la Mangeoire, il célèbrera la seconde messe de son voyage. Après un déjeuner au convent franciscain, il se rendra à la Grotte de la Nativité. Puis il saluera des enfants des camps de réfugiés de Dheisheh, Aida et Beit Jibrin, avant de quitter la Palestine, au terme d'une visite de six heures.

Arrivé par hélicopère à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, il se transfèrera aussitôt à Jérusalem.

Il aura un entretien privé avec le patriarche de Constantinople, Bartholomée. Tous deux devraient alors signer une déclaration commune.

Le point culminant de la visite sera une prière oecuménique avec les chefs des différentes Eglises, en présence du patriarche dans la basilique du Saint-Sépulcre, 50 ans après la visite commune de Paul VI et du patriarche de Constantinople d'alors, Athénagoras, à Jérusalem en 1964.

Le jour suivant débutera par une visite au grand mufti sur l'Esplanade des mosquées, avant que le pape se rende au Mur occidental (Mur des Lamentations), lieu sacré pour les juifs.

François prononcera ensuite un discours au mémorial du Yad Vashem, qui commémore l'assassinat de six millions de juifs par les nazis. Ce moment émouvant sera suivi d'une visite de courtoisie aux deux grands rabbins d'Israël, au centre Heichal Shlomo.

Le pape s'entretiendra avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu après avoir rencontré le président Shimon Peres. Puis, il se rendra au Patriarcat oecuménique de Constatinople, à côté de l'église orthodoxe de Viri Galileai sur le Mont des Olivers.

Dans l'église voisine de Getsemani, il rencontrera les prêtres, religieux, religieuses et séminaristes, avant de célébrer une messe dans la salle du Cénacle (lieu du dernier repas de Jésus, selon la tradition évangélique) pour les ordres basés en Terre Sainte.

Il quittera le lundi vers 20H00 Israël pour regagner Rome.

jlv/fka/fw