NOUVELLES
27/03/2014 04:56 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Une nouvelle aire de conservation en C-B abrite plus de 30 espères menacées

VANCOUVER - Un organisme sans but lucratif voué à la conservation de la nature a acheté une importante parcelle de terres privées dans le sud de la Colombie-Britannique afin de préserver les prairies indigènes menacées de la province.

La nouvelle aire de conservation, d'une superficie de 743 hectares, abrite plus de 30 espèces menacées. Elle est située près d'Osoyoos, dans la région d’Okanagan-Similkameen Sud. La propriété jouxte deux autres terres achetées par l'organisme en 2012. Ce regroupement de terres forme l'aire de conservation Sage and Sparrow.

Parmi les découvertes les plus surprenantes faites sur la terre, la directrice régionale du groupe, Barb Pryce, mentionne des moqueurs des armoises, des oiseaux menacés dont il ne reste que quelques paires d'accouplement au Canada.

Des biologistes ont également trouvé une variété de toutes petites chauves-souris dont la présence n'a jamais été enregistrée au pays, la pipistrellus hesperus.

Mme Pryce affirme que le groupe a dû batailler contre des promoteurs intéressés par le terrain aride et tout à fait désert. Ouverte au public, l'aire de conservation ne fera pas l'objet de développements futurs.

La facture totale de cette acquisition s'élève à 4,4 millions $, obtenus de subventions fédérales et de plusieurs fondations environnementalistes et de donateurs privés.