NOUVELLES
27/03/2014 12:59 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Trois Serbes de Bosnie condamnés à de lourdes peines de prison pour crimes de guerre

Trois Serbes de Bosnie ont été condamnés jeudi à des lourdes peines de prison pour avoir participé en juillet 1992, au début de la guerre intercomunautaire de Bosnie (1992-95), à l'exécution de civils musulmans.

Membres des forces policières serbes de Bosnie, Dragomir Soldat, Velimir Djuric et Zoran Babic ont été "reconnus coupables de crimes contre l'Humanité" et condamnés à 21 ans de prison chacun, a indiqué le tribunal chargé des crimes de guerre dans un communiqué.

Zoran Babic, un des rares inculpés à avoir été jugés dans deux affaires de crimes de guerre en Bosnie, avait déjà été condamné en février 2013 à une peine de 22 ans de prison. Compte tenu de cette particularité, en conformité avec la législation locale, la juge Mira Smajlovic a décidé de prononcer une peine unique à son encontre de 35 ans de prison, a-t-on expliqué de même source.

Les trois hommes "ont participé entre avril et septembre 1992 à une attaque systématique des forces militaires et de police serbes de Bosnie contre la population civile à Prijedor (nord-ouest)", a dit la juge.

Ils ont notamment été reconnus coupables d'avoir participé à l'exécution, le 23 juillet 1992, de dix hommes musulmans forcés de quitter leurs domiciles dans le village de Carakovo, avant d'être rassemblés devant la mosquée locale où l'exécution a eu lieu.

Deux hommes qui ont survécu à cette exécution ont témoigné dans le procès.

Après la prise de contrôle de la région de Prijedor par les forces serbes de Bosnie en avril 1992, les membres des communautés non-serbes en ont été chassés et tués. Plusieurs milliers de personnes ont été incarcérées dans des camps de détention.

La guerre de Bosnie a fait quelque 100.000 morts et environ deux millions de réfugiés et de déplacés dans un pays qui compte aujourd'hui 3,8 millions d'habitants.

rus/cn/bds