Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Quand Platini parle

Le gratin du soccer européen est réuni à Astana, au Kazakhstan, pour son congrès. Et le président de l'UEFA Michel Platini a fait passer ses messages devant le président de la FIFA, Joseph Blatter.

« Une seule personne peut battre Blatter », a lancé Platini, qui pourrait briguer la présidence de la FIFA, mais rien n'est encore certain. Il pourrait aussi se présenter pour un nouveau mandat à la tête de l'UEFA.

Les élections des deux organisations auront lieu en 2015. Platini a dit vouloir attendre après l'été pour prendre une décision.

Par ailleurs, Platini a demandé a Blatter d'avoir le « courage politique » de s'attaquer au problème « de la propriété des joueurs par des tiers ».

« Aujourd'hui, les joueurs n'appartiennent certes plus à leurs clubs, mais c'est pire: ils appartiennent de plus en plus souvent à des sociétés opaques basées dans des paradis fiscaux et contrôlées par on ne sait quel agent ou fonds d'investissement, a expliqué Platini. Certains joueurs ne sont tout simplement plus maîtres de leur carrière sportive et sont transférés chaque année pour enrichir ces inconnus avides de l'argent du football ».

« C'est un problème global et c'est au niveau mondial que cela devrait être réglementé », a lancé Platini. À un moment, il faut savoir arrêter de se cacher derrière les commissions, les sous-commissions, les études de groupes d'experts et les rapports d'universitaires. »

Il a ajouté que si la FIFA n'agissait pas, l'UEFA le ferait.

D'une nouvelle ligue aux matchs truqués

Platini et ses collègues se sont, entre autres, attaqués à la création d'une nouvelle ligue et aux matchs truqués.

La Ligue des nations va remplacer, pour la période de 2018 à 2022, la majorité des matchs amicaux entre les sélections européennes.

Des détails restent à régler, mais les grands principes ont été décidés. Avec cette ligue, les sélections pourront avoir une chance de plus de se qualifier pour l'Euro 2020.

L'UEFA a aussi adopté, à l'unanimité, une résolution contre les matchs truqués. De lourdes sanctions, uniformes, et la tolérance zéro seront de mise.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.