NOUVELLES
27/03/2014 08:39 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Pénible lendemain de tempête dans l'est du pays

Les provinces atlantiques se relèvent lentement de la puissante tempête qui a balayé l'est du pays jeudi où plus de 50 centimètres de neige sont tombés et où les vents ont déferlé avec la force d'un ouragan de catégorie 3 par endroits. Le blizzard se poursuit jeudi dans le golfe du Saint-Laurent où les îles de la Madeleine sont isolées depuis deux jours par le mauvais temps.

Bien que le pire soit passé au Nouveau-Brunswcik et en Nouvelle-Écosse, les conditions demeuraient très mauvaises jeudi aux îles de la Madeleine où les vents de plus de 110 km/h continuent de souffler, provoquant des conditions de voile blanc avec la neige qui continue de tomber.

Depuis mercredi, les îles de la Madeleine sont complètement isolées en raison des conditions météo extrêmes. Les routes et les aérodromes de l'archipel sont fermés. Le dernier traversier qui a tenté de rallier l'archipel mercredi à partir de Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard, a dû passer la nuit ancré en mer, secoué par des vents d'une centaine de kilomètres-heure.

Selon les prévisions, la neige doit cesser dans l'Atlantique en cours de journée. Les vents demeureront, quant à eux, forts une bonne partie de la journée.

10 centimètres de neige par heure

Cette gigantesque tempête, qui a laissé environ 10 centimètres de neige par heure dans les régions les plus durement touchées, a par ailleurs généré des vents d'ouragan qui ont atteint des pointes de 172 km/h à l'île du Cap-Breton et de 186 km/h à Wreckhouse, à Terre-Neuve.

Ces pointes de vents correspondent à la force d'un ouragan de catégorie 3.

En tout, il est tombé 53 centimètres de neige à l'Île-du-Prince-Édouard tandis que le Nouveau-Brunswick en a reçu 41. Les îles de la Madeleine en ont reçu 34. La Gaspésie, la Nouvelle-Écosse, l'Est du Québec et Terre-Neuve ont écopé pour leur part d'une vingtaine de centimètres de neige.

Routes fermées et pannes d'électricité

Partout dans ces provinces, des routes et des autoroutes sont fermées en raison de la neige ou de la poudrerie soulevée par les forts vents. Plusieurs véhicules ont été abandonnés sur les routes en raison des conditions hivernales extrêmes.

Les écoles et de nombreux bureaux gouvernementaux demeurent fermés dans les régions les plus touchées par la tempête, qualifiée de « bombe météorologique » par les météorologues.

Malgré la violence des vents, on ne rapporte pas un nombre trop élevé de pannes d'électricité dans les provinces maritimes. Jeudi matin, 12 000 abonnés étaient privés de courant en Nouvelle-Écosse, et on signalait 3000 pannes au Nouveau-Brunswick et 367 en Gaspésie.

Il y a également eu des pannes aux îles de la Madeleine où les équipes d'Hydro-Québec dépêchées en renfort sont restées coincées en mer sur le traversier.

Pendant ce temps, l'opération de nettoyage des routes se poursuit dans les Maritimes, à mesure que la tempête s'estompe.