NOUVELLES
27/03/2014 01:04 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Une solution pour Sao Paulo vendredi (Fifa)

Une solution dans le financement du stade de Sao Paulo, qui doit accueillir le match d'ouverture du Mondial-2014 le 12 juin, sera trouvée vendredi, a déclaré le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, jeudi à l'issue d'une réunion du Comité d'organisation local (COL).

"Pour Sao Paulo, on n'a pas encore de solution, mais je crois qu'on en trouvera une demain (vendredi), a dit le N°2 de la Fédération internationale en conférence de presse au stade Maracana de Rio de Janeiro. Je suis assez confiant, on a une entreprise solide, Odebrecht, qui travaille dessus, et je suis totalement confiant qu'elle livrera le stade à temps pour le premier match".

"La solution n'est pas encore finalisée, mais nous sommes confiants dans le fait que nous aurons une solution rapidement, a déclaré pour sa part Luis Fernandes, secrétaire exécutif des Sports et homme de confiance de la présidente Dilma Rousseff au sein du Comité d'organisation. Avec ça, nous aurons résolu le dernier grand défi".

Le chantier du stade Corinthians de Sao Paulo avait été touché par un accident de grue qui avait coûté la vie à deux ouvriers en novembre. Les travaux avaient été affectés, et la livraison de l'enceinte retardée.

Le 18 mars, les responsables des travaux avaient annoncé que le stade pauliste serait livré à la Fifa pour le 15 avril, mais inachevé, tout en assurant qu'il serait prêt pour accueillir le match d'ouverture du tournoi, le 12 juin (Brésil-Croatie).

- Rallonge bancaire -

Des retards de financement étaient venus s'ajouter à ces difficultés, mais la Banque nationale de développement (BNDES) a octroyé mardi une rallonge de 260 millions de reais (80,8 millions d'euros).

Depuis le Kazakhstan, où se déroule le congrès de l'UEFA, le président de la Fifa a assuré jeudi que le stade serait prêt à temps. La semaine dernière, la Fifa avait pointé Sao Paulo comme le principal problème parmi les 12 stades hôtes.

Par ailleurs, concernant les structures complémentaires du stade de Porto Alegre, "une solution a été trouvée pour financer les infrastructures, s'est félicité Jérôme Valcke. Cela ne veut pas dire que tout est fait, puisque les travaux doivent encore être faits".

L'Etat du Rio Grande do Sul a voté mardi une facilité fiscale pour aider le club résident, Internacional, à financer les structures complémentaires servant à la presse, aux sponsors, à la sécurité et aux installations de technologie.

ybl/ag/gv