NOUVELLES
27/03/2014 12:58 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

L'Ukraine craint une coupure du gaz de Russie et demande l'aide de l'UE

L'Ukraine a déclaré craindre jeudi une coupure du gaz qu'elle importe de Russie et a demandé à l'Union européenne d'organiser au plus vite des mécanismes de substitution de ces approvisionnements.

Moscou a dit mettre fin à tous les rabais actuellement accordés à Kiev sur le gaz, ce qui pourrait déboucher sur un des prix les plus élevés appliqués aux pays européens, jusqu'à 480 dollars pour 1.000 mètres cubes contre environ 270 dollars actuellement.

Contractuellement, le groupe gazier russe Gazprom peut augmenter le prix dès le 1er avril et a menacé de suspendre ses livraisons si l'Ukraine ne règle pas sa dette gazière.

"Il nous faut constater qu'il reste très peu de temps pour organiser des livraisons de gaz depuis les pays de l'UE vers l'Ukraine", a écrit le ministre de l'Energie Iouri Prodan dans une lettre au commissaire européen à l'Energie Gunther Oettinger rendue publique jeudi.

"Si nous pouvons pas résoudre ce problème rapidement, on peut prévoir une nouvelle +guerre du gaz+ comme celle qui a eu lieu en 2009 selon le même scénario, y compris un arrêt total des livraisons de gaz de la Fédération de Russie vers l'Ouest", a-t-il ajouté.

L'UE s'est engagée à assurer une fourniture de gaz à l'Ukraine en renversant les flux de certains gazoducs, de Pologne, Hongrie et Slovaquie, un procédé que Gazprom a toujours jugé illégal.

L'UE et les Etats-Unis vont se concerter le 2 avril à Bruxelles sur les moyens d'aider l'Ukraine à solder sa dette gazière et d'assurer à ce pays une sécurité pour ses approvisionnements.

La Russie représente environ le tiers de la consommation de gaz dans l'UE, dont la moitié transite par le territoire ukrainien.

gmo/edy/plh