Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Libye: enquête sur une possible affaire de moeurs impliquant le président du Parlement

Le bureau du procureur général libyen a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête sur une possible affaire de moeurs impliquant le président du Congrès général national (CGN, Parlement).

L'enquête a été ouverte après la diffusion mercredi sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant Nouri Abou Sahmein, qui semble filmé à son insu, subir un interrogatoire au sujet de la présence de deux femmes à son domicile.

M. Abou Sahmein, visiblement angoissé, explique à l'homme qui l'interroge que son ex-assistante et une autre fonctionnaire du CGN étaient simplement venues lui remettre des documents.

"Une enquête a été ouverte sur les faits contenus dans la vidéo publiée sur internet (...) qui peuvent représenter des crimes de moeurs", a indiqué le bureau du procureur général dans un communiqué.

La vidéo a été tournée en janvier, alors que des rumeurs faisaient état de l'arrestation de M. Abou Sahmein par une milice pour une affaire de moeurs, impliquant aussi deux femmes.

Le président du Congrès, la plus haute autorité politique du pays, avait alors démenti catégoriquement tout enlèvement ou arrestation.

ila/cbo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.