NOUVELLES
27/03/2014 02:20 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

L'avocat de Lise Thibault tente d'en savoir plus sur la stratégie de la Couronne

L'avocat de Lise Thibault estime qu'il faut cibler le débat en vue du procès pour fraude et abus de confiance de l'ex-lieutenante-gouverneure dans deux semaines. Me Marc Labelle a demandé, jeudi matin, des éclaircissements sur les accusations au juge Carol St-Cyr.

Me Labelle veut notamment savoir si la Couronne entend mettre en preuve des éléments rejetés par le juge qui a entendu l'enquête préliminaire. Il s'agit de certains frais de repas, de déplacement ou de logement. Par exemple, le gouvernement a payé pour transporter la voiturette de golf de Lise Thibault en Floride pour qu'elle puisse jouer durant ses vacances.

Lors de l'enquête préliminaire, le juge Michel Auger a noté que le gouvernement ne pouvait ignorer de quel type de frais il s'agissait au moment de rembourser Lise Thibault. « Dès lors, le tribunal ne peut déceler quelque acte criminel qui puisse avoir été commis », écrit à ce sujet le juge Auger lors de l'enquête préliminaire.

Le procureur de la poursuite Me Marcel Guimont accuse la défense de vouloir lui imposer un carcan. « Il a tout le matériel requis pour faire face aux accusations portées. Il n'y a pas de cachette », estime Me Guimont.

La Couronne a aussi affirmé vouloir mettre en preuve le rapport complet de la juricomptable sur les dépenses de Lise Thibault.

Le magistrat annoncera vendredi s'il donne suite à la requête de la défense.

Un texte de Yannick Bergeron