NOUVELLES
27/03/2014 05:24 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

La prétendue coiffure obligatoire en Corée du Nord fait sensation sur Internet

TOKYO - La coiffure très particulière du dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un, est devenue un sujet populaire sur Internet, après la diffusion d'informations voulant que tous les étudiants universitaires masculins de la capitale nord-coréenne soient obligés d'adopter la même coupe de cheveux que lui.

Mais les barbiers de Pyongyang ne sont pas particulièrement occupés ces temps-ci. Des personnes ayant récemment visité la Corée du Nord affirment n'avoir vu aucune preuve de l'existence d'une campagne massive de coupe de cheveux. Des experts de la Corée du Nord pensent qu'il s'agit d'une autre rumeur originale, mais infondée.

Les informations fragmentaires sur la prétendue coiffure obligatoire affirment qu'un ordre a été diffusé il y a quelques semaines afin d'obliger les étudiants universitaires nord-coréens à couper leurs cheveux comme Kim Jong-un.

Radio Free Asia, dont le siège se trouve à Washington, aux États-Unis, a cité des sources non identifiées ayant affirmé qu'une directive non écrite provenant du Parti des travailleurs avait été diffusée plus tôt en mars, semant la consternation parmi les étudiants, qui n'étaient apparemment pas très enthousiaste face à cette idée.

«J'y étais il y a seulement quelques jours et je n'ai rien vu de cela», a assuré Simon Cockerell, de Koryo Tours, qui organise des voyages pour les touristes étrangers en Corée du Nord. «Ce n'est clairement pas vrai.»

Un journaliste de l'Associated Press présent à Pyongyang n'a pas non plus constaté de changements récents dans la coiffure des étudiants universitaires de la capitale.

L'intérêt suscité par cette histoire sur Internet montre la fascination que le monde entretient pour les coiffures de Kim Jong-un et de son père, le défunt Kim Jong-il, qui avait également un style bien particulier.

Même si cette affaire pourrait n'être qu'une autre invention sur les bizarreries de la vie nord-coréenne, il est vrai que le gouvernement de Pyongyang dispose d'une «police de la mode».

Selon Choe Cheong-ha, un transfuge qui a quitté la Corée du Nord en 2004, une organisation de jeunes dirigée par le gouvernement vérifie régulièrement que les citoyens sont vêtus de façon appropriée. Ces «policiers» vérifient notamment que les gens portent les épinglettes avec le portrait des anciens dirigeants Kim Il-sung et Kim Jong-il, ou qu'ils ne portent pas de vêtements interdits comme des jeans, des tenues comportant des inscriptions en anglais ou des jupes au-dessus du genou.

Mais M. Choe affirme que les coiffures ne sont pas vraiment réglementées, puisque les Nord-Coréens choisissent généralement de porter les cheveux courts, dans un style conservateur.

En 2005, toutefois, le gouvernement avait déclaré la guerre aux hommes portant les cheveux longs, les qualifiant d'idiots non hygiéniques et les obligeant à adopter des coiffures «de style socialiste». La télévision officielle avait même identifié des contrevenants en citant leur nom et leur adresse, les exposant aux moqueries de leurs compatriotes.

La campagne pour des coiffures acceptables, intitulée «Coupons nos cheveux conformément au style socialiste», exigeait que les cheveux des hommes ne dépassent pas les cinq centimètres.

La campagne affirmait notamment que les cheveux longs nuisaient à l'activité cérébrale en aspirant l'oxygène du cerveau. Les autorités n'avaient pas précisé pourquoi les femmes pouvaient continuer de porter les cheveux longs.