NOUVELLES
27/03/2014 04:16 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

La polio a été officiellement éradiquée en Inde, annonce l'OMS

SHAPARA, Inde - Une petite fille de quatre ans est officiellement devenue la dernière personne infectée par la polio en Inde.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, jeudi, que la maladie paralysante avait été éradiquée du pays de 1,2 milliard d'habitants, après trois années passées sans nouveau cas déclaré.

Cette annonce signifie que la maladie est disparue de l'ensemble de l'Asie du Sud-Est, où se trouve le quart de la population mondiale.

La petite Rukhsar Khatoon, qui vit dans un petit village à l'ouest de Calcutta, est la dernière personne en Inde à avoir contacté la maladie. Ses parents avaient oublié de la faire vacciner quand elle était bébé.

Éradiquer la polio en Inde était auparavant considéré comme un défi impossible, dans un pays marqué par la corruption, les systèmes sanitaires inadéquats et une profonde pauvreté. Même si la maladie pourrait encore revenir, l'absence de nouveaux cas depuis trois ans est considérée comme un grand accomplissement de santé publique.

C'est «le jour dont nous rêvions», a déclaré Poonam Khetrpal Singh, un responsable de l'OMS, lors de la cérémonie de jeudi à New Delhi.

La polio, une maladie qui peut être évitée par la vaccination, a été éradiquée dans la plupart des pays, mais elle continue de causer des paralysies ou des décès dans certaines parties du monde, principalement au Nigeria, au Pakistan et en Afghanistan. Les enfants âgés de moins de cinq ans sont particulièrement vulnérables à la maladie, qui se propage par l'eau ou les aliments contaminés.

Le père de la petite Rukhsar, Abdul Shah, a expliqué que sa famille avait raté la campagne régulière de vaccination contre la polio dans le village, il y a trois ans, parce que sa fille était malade.

Quand la petite a été guérie, ses parents ont tout simplement oublié de l'emmener au centre de santé pour la faire vacciner.

«Nous nous sommes inquiétés quand elle a commencé à faire de la fièvre, vers l'âge de 15 mois, et quand son pied a commencé à enfler», a indiqué le père.

Heureusement, le handicap de Rukhsar est à peine perceptible. L'enfant peut aider sa mère dans les corvées ménagères et aller chercher de l'eau à la pompe pour sa famille. Elle est très énergique et n'a aucune difficulté à jouer avec ses frères et soeurs, tous âgés de moins de dix ans.

«Mais si elle marche pendant longtemps ou si elle court trop, sa jambe lui fait mal», souligne son père.

«Nous avons été chanceux. Personne ne devrait souffrir ainsi.»